Richard Ascough
École d’études religieuses, Université Queen's

Richard Ascough s’est lancé dans l’enseignement en ligne dans les années 1990, ce qui était assez inhabituel pour un professeur de théologie. Lauréat d’un Prix d’innovation en pédagogie D2L, il a apporté des changements concernant l’attitude face à la conception des cours en ligne en mettant continuellement l’accent sur la participation des étudiants et des étudiantes et sur les approches centrées sur l’apprenant en formats numériques. Les exercices visant la participation créative sont l’une des marques distinctives de l’enseignement de Richard. Dans les salles de classe traditionnelles, il est également superbe pour créer des exercices interactifs hautement imaginatifs qui suscitent[...]

Richard Ascough s’est lancé dans l’enseignement en ligne dans les années 1990, ce qui était assez inhabituel pour un professeur de théologie. Lauréat d’un Prix d’innovation en pédagogie D2L, il a apporté des changements concernant l’attitude face à la conception des cours en ligne en mettant continuellement l’accent sur la participation des étudiants et des étudiantes et sur les approches centrées sur l’apprenant en formats numériques. Les exercices visant la participation créative sont l’une des marques distinctives de l’enseignement de Richard. Dans les salles de classe traditionnelles, il est également superbe pour créer des exercices interactifs hautement imaginatifs qui suscitent la passion des étudiants et des étudiantes pour l’apprentissage, tels que « discipleship survivor », au cours duquel les étudiants et les étudiantes votent pour éliminer hors du bateau un ou une disciple pendant les 12 semaines du cours, ou encore « Dionysus – the party god », où les étudiants et les étudiantes explorent le mythe et le culte de Dionysus par le biais d’enquêtes sur des documents non textuels.

En tant que professeur hautement performant, Richard concentre sa pédagogie sur le fait de donner aux autres le pouvoir d’agir et d’être responsable. Il aime prendre des risques et il a eu le courage d’enseigner des cours en dehors de sa discipline principale, tels qu’un cours sur l’éthique professionnelle. Dans ces cours, il est prêt à abandonner les hiérarchies traditionnelles de la salle de classe et à responsabiliser les étudiants et les étudiantes afin que ceux-ci deviennent les agents de leur propre apprentissage et il les encourage à explorer les situations au-delà de la bonne réponse. Comme l’a déclaré une étudiante : « J’ai appris qu’il existait tout un éventail de solutions aux questions d’éthique complexes qui existent dans notre société actuelle. Je ne me suis jamais sentie aussi informée ou aussi engagée dans un cours. »

Isabelle Barrett-Ng
Sciences biologiques, Université de Calgary
Judy Bornais
Faculté de soins infirmiers, Université de Windsor

Judy Bornais possède deux forces motivantes : elle a une passion pour l’apprentissage et elle aime prendre soin des autres. Ces forces propulsent une pratique fondée sur le partenariat, l’interrogation, la preuve empirique, l’évaluation systématique et la réflexion. C’est une diagnosticienne – spécialiste en évaluation de la santé – qui a la capacité bien rodée de discerner ce qu’elle appelle des « lacunes » et d’y remédier. Elle a également des antécédents extraordinaires de contributions transformatrices en enseignement et en apprentissage, au sein de sa discipline et au-delà. Que ce soit dans les coulisses, lors de réunions, dans les salles[...]

Judy Bornais possède deux forces motivantes : elle a une passion pour l’apprentissage et elle aime prendre soin des autres. Ces forces propulsent une pratique fondée sur le partenariat, l’interrogation, la preuve empirique, l’évaluation systématique et la réflexion. C’est une diagnosticienne – spécialiste en évaluation de la santé – qui a la capacité bien rodée de discerner ce qu’elle appelle des « lacunes » et d’y remédier. Elle a également des antécédents extraordinaires de contributions transformatrices en enseignement et en apprentissage, au sein de sa discipline et au-delà. Que ce soit dans les coulisses, lors de réunions, dans les salles de conférences ou quand elle porte une blouse dans le laboratoire de simulation et à l’hôpital, Judy sert fidèlement la cause de la pédagogie.

En tant qu’infirmière enseignante, Judy est reconnue comme une pionnière des pédagogies de simulation. Elle a obtenu le Prix de citoyenneté SIM pour simulations de soins de santé et elle a été sélectionnée pour 10 autres prix d’enseignement aux niveaux national, provincial et institutionnel.

Elle caractérise le leadership éducationnel visionnaire capable qui se déroule « dans les coulisses ». En 2014, elle a obtenu une des premières chaires en leadership de l’Université de Windsor. Elle a créé, en collaboration, le Peer Collaboration Network, un programme d’observation des pairs qui a maintenant été adopté dans sept facultés sur son campus ainsi que dans plusieurs autres université du Canada. L’influence et la passion de Judy sont palpables. Ses étudiants vont devenir les leaders qui vont faire avancer cette passion, les infirmières et les médecins qui vont travailler autant avec les personnes qu’avec les maladies, la prochaine génération d’infirmières enseignantes qui vont  relever le défi d’enseigner l’art et la sciences des soins de santé.

Sylvie Doré
Département d'ingénierie mécanique, École de technologie supérieure

Sylvie Doré, véritable championne de la pédagogie, est à l’avant-garde de l’innovation en formation d’ingénieurs en génie mécanique.  En 1995, Sylvie a fait oeuvre de pionnière dans l’enseignement par internet avec Téluq (Télé-Université), quand elle a mis sur pied une série de cours accessibles par internet. En tant qu’enseignante dévouée, elle motive ses étudiants et ses étudiantes pour que ceux-ci persévèrent et réussissent dans leurs études, et en tant que chercheuse dévouée, elle exemplifie l’excellence en poursuivant une carrière académique fondée sur un enseignement de pointe et sur des activités de recherche pédagogique d’avant-garde.

Ses réussites institutionnelles dans le domaine[...]

Sylvie Doré, véritable championne de la pédagogie, est à l’avant-garde de l’innovation en formation d’ingénieurs en génie mécanique.  En 1995, Sylvie a fait oeuvre de pionnière dans l’enseignement par internet avec Téluq (Télé-Université), quand elle a mis sur pied une série de cours accessibles par internet. En tant qu’enseignante dévouée, elle motive ses étudiants et ses étudiantes pour que ceux-ci persévèrent et réussissent dans leurs études, et en tant que chercheuse dévouée, elle exemplifie l’excellence en poursuivant une carrière académique fondée sur un enseignement de pointe et sur des activités de recherche pédagogique d’avant-garde.

Ses réussites institutionnelles dans le domaine du haut savoir en matière d’enseignement et d’apprentissage sont remarquables. Entre autres, elle a établi de nouveaux critères de promotion qui ont stimulé l’amélioration de la qualité de l’enseignement, elle a convaincu l’administration de son école de consacrer des fonds pour soutenir des projets pédagogiques, et elle a institué les « conférences-midi » (sessions d’apprentissage pendant l’heure du déjeuner) en pédagogie.

Sylvie est devenue un phare dont la lumière est inspirante non seulement dans son établissement, où elle occupe le poste de doyenne des étudiants, mais également dans le monde entier en tant que présidente de la prestigieuse Association internationale de pédagogie universitaire. Une collègue de l’Ontario a écrit : « Je n’ai jamais vu quoi que ce soit de plus proche que le niveau de respect et le désir de s’engager dont ont fait preuve les collègues de Sylvie. Elle fait montre d’un enthousiasme infectieux pour s’embarquer dans des initiatives en éducation et pour les mener à bien qui attirent ses collègues et encouragent leur croissance en tant qu’enseignants. »

Alison Gibbs
Département des sciences statistiques, Université de Toronto

Montrez-moi les données et racontez-moi une histoire! L’apprentissage des statistiques avec Alison Gibbs est une surprise agréable où sa passion pour les statistiques est infectieuse et amène les étudiants et les étudiantes à suivre davantage de cours et à utiliser les statistiques dans leurs vies de tous les jours. Alison milite pour le raisonnement statistique car les problèmes dans le monde réel sont rarement clairs et nets. Elle recherche constamment de nouvelles manières d’engager activement les étudiants et les étudiantes dans des expériences authentiques qui vont leur permettre de développer leur ingéniosité, leur créativité, leur bon sens et leur jugement.

[...]

Montrez-moi les données et racontez-moi une histoire! L’apprentissage des statistiques avec Alison Gibbs est une surprise agréable où sa passion pour les statistiques est infectieuse et amène les étudiants et les étudiantes à suivre davantage de cours et à utiliser les statistiques dans leurs vies de tous les jours. Alison milite pour le raisonnement statistique car les problèmes dans le monde réel sont rarement clairs et nets. Elle recherche constamment de nouvelles manières d’engager activement les étudiants et les étudiantes dans des expériences authentiques qui vont leur permettre de développer leur ingéniosité, leur créativité, leur bon sens et leur jugement.

Alison, avec ses étudiants et ses étudiantes, a mis sur pied une mantra : c’est acceptable de ne pas savoir…. ce n’est pas acceptable de ne pas vouloir apprendre. Et ceci s’applique également à son leadership – créer un environnement où les gens peuvent se sentir encouragés à prendre des risques. C’est une pionnière en pédagogie de l’enseignement des statistiques et des programmes d’études et pour connecter les professeurs de diverses disciplines. Au niveau national, ses collègues considèrent qu’à elle seule, elle a sauvé l’initiative de Statistique Canada, Recensement à l’école, qui encourage le développement d’un raisonnement statistique parmi les écoliers et les écolières grâce à l’exploration de données qu’ils collectent à propos d’eux-mêmes et qu’ils comparent ensuite aux données d’élèves d’autres régions du Canada ainsi que de plusieurs autres pays. Ses efforts ne sont jamais isolés, ils sont plutôt réflectifs, ils évoluent continuellement et répondent aux changements qui surviennent dans la discipline. Alison offre à ses étudiants et à ses étudiantes, ainsi qu’à ses collègues, le pouvoir d’agir en leur donnant une voix, en soutenant leurs idées, en encourageant leur créativité et en reconnaissant et en célébrant leurs réussites. C’est une éducatrice dévouée qui a des principes, qui est superbement organisée et hautement intelligente, qui est passionnée par son travail et qui inspire les autres à être comme elle. Comme le disent ses collègues, il nous faudrait avoir davantage de personnes comme Alison!!!

David Hutchison
Faculté d’éducation et Faculté des lettres et sciences humaines, Université Brock

David Hutchison, PhD, PMP, enseigne conjointement dans le département des études pédagogiques et dans le Centre des humanités numériques à l’Université Brock, où il enseigne une variété de cours en ligne basés sur des projets à de très grandes classes. David, en tant que chef de projet certifié, a joué un rôle primordial dans la création du Design Studio de l’Université Brock (Brock University Design Studio – BUDS), qui rassemble des étudiants et des étudiantes de divers programmes universitaires pour former des groupes collaboratifs. Les étudiants et les étudiantes exécutent des projets concrets en partenariat avec des organismes communautaires.

David Hutchison, PhD, PMP, enseigne conjointement dans le département des études pédagogiques et dans le Centre des humanités numériques à l’Université Brock, où il enseigne une variété de cours en ligne basés sur des projets à de très grandes classes. David, en tant que chef de projet certifié, a joué un rôle primordial dans la création du Design Studio de l’Université Brock (Brock University Design Studio – BUDS), qui rassemble des étudiants et des étudiantes de divers programmes universitaires pour former des groupes collaboratifs. Les étudiants et les étudiantes exécutent des projets concrets en partenariat avec des organismes communautaires.

Marc Richard
Faculté des arts d'animation et de design, Collège Sheridan

Comment préparer les étudiants à monter des spectacles qui vont aller jusqu’à Broadway? Pour Marc Richard, le parcours qui mène les étudiants et les étudiantes de Sheridan à Broadway et au-delà implique l’établissement de chemins et la création de liens, des partenariats avec à la fois la communauté éducative, l’industrie de la comédie musicale et l’animation de l’apprentissage.

Marc est d’avis que les éducateurs du secteur collégial doivent mettre au défi les discours dominants en éducation et passer de ceux où s’imposent le contrôle, l’évaluation et la conformité à ceux où brillent la découverte, la créativité, la collaboration et l’humanité.[...]

Comment préparer les étudiants à monter des spectacles qui vont aller jusqu’à Broadway? Pour Marc Richard, le parcours qui mène les étudiants et les étudiantes de Sheridan à Broadway et au-delà implique l’établissement de chemins et la création de liens, des partenariats avec à la fois la communauté éducative, l’industrie de la comédie musicale et l’animation de l’apprentissage.

Marc est d’avis que les éducateurs du secteur collégial doivent mettre au défi les discours dominants en éducation et passer de ceux où s’imposent le contrôle, l’évaluation et la conformité à ceux où brillent la découverte, la créativité, la collaboration et l’humanité. Ses étudiants et ses étudiantes se lancent dans ce voyage en sachant que Marc les considère comme des « artistes pluridisciplinaires, remplis de connaissances composites et pleinement capables ». Mais pour faire le trajet, il leur faut également abandonner ce qui est sûr et s’engager pleinement vers l’inconnu.

Michael Rubinoff, doyen associé du département d’arts visuels et de scène, déclare que Marc donne à ses étudiants et à ses étudiantes des outils pour réussir sur la scène et au-delà. « On peut identifier le travail que Marc a accompli avec chaque étudiant et chaque étudiante sur une base individuelle. On peut voir qu’ils prennent des risques, on peut constater leur créativité, leur pensée critique et leurs réussites. Nos anciens étudiants et nos anciennes étudiantes sont des acteurs de changement naturels car leur travail est toujours présenté devant un auditoire. C’est pourquoi ils endossent beaucoup de responsabilités. » Marc a donné à ses étudiants et à ses étudiantes les outils qui leur permettent d’assumer ces responsabilités et de contribuer à un changement positif dans nos communautés.

Pamela Shaw
Département de géographie, Université de l'Île de Vancouver

Pamela Shaw personnifie l’excellence en enseignement. Elle ne craint pas d’adopter des mesures pédagogiques supplémentaires pour améliorer l’expérience d’apprentissage. Chaque cours implique une forme ou une autre d’apprentissage « dans la rue », que ce soit sur le campus ou dans un stage pratique à Bélize. Son investissement avec les Premières nations de l’île de Vancouver est également exceptionnel. Travaillant avec les étudiants et les étudiantes, elle a dirigé des projets critiques tels que la collaboration avec la Première nation de Lyackson dans le but de développer les bases d’une demande d’« ajout de terres à une réserve », la[...]

Pamela Shaw personnifie l’excellence en enseignement. Elle ne craint pas d’adopter des mesures pédagogiques supplémentaires pour améliorer l’expérience d’apprentissage. Chaque cours implique une forme ou une autre d’apprentissage « dans la rue », que ce soit sur le campus ou dans un stage pratique à Bélize. Son investissement avec les Premières nations de l’île de Vancouver est également exceptionnel. Travaillant avec les étudiants et les étudiantes, elle a dirigé des projets critiques tels que la collaboration avec la Première nation de Lyackson dans le but de développer les bases d’une demande d’« ajout de terres à une réserve », la conclusion du plan communautaire officiel de la Nation Toquaht et la planification du site pour la Première nation d’Halalt. De plus, elle a mobilisé ses étudiants et ses étudiantes pour aider à préserver la désignation de l’UNESCO pour l’Institut de recherche sur les régions de la biosphère du mont Arrowsmith, qui emploie des étudiants et des étudiantes dans des projets de recherche appliquée basés dans la communauté.

Pamela vit véritablement selon sa mantra : « Je suis une faiseuse de champions. » Ces champions, ce sont ses étudiants et ses étudiantes. Son dévouement envers la croissance des étudiants et des étudiantes par le biais de l’apprentissage par l’expérience, envers son engagement avec les Premières nations, les ministères de planification des gouvernements locaux ou les groupes communautaires, ainsi que l’adoption des manières autochtones dans son enseignement pour transmettre le savoir, ont pour résultat une expérience pédagogique célébrée d’un bout à l’autre du pays. Un de ses étudiants a écrit : « Il n’existe pas de mots pour décrire à quel point je suis chanceux d’avoir comme modèle, mentor et professeure une femme aussi forte et aussi intense que vous. Merci d’être toujours si déterminée, si loyale et si sacrément excellente! » Et un autre : « Merci d’avoir eu la foi, même les jours où moi, je l’avais perdue! »

Christl Verduyn
Département d'anglais et Centre des études canadiennes, Université Mount Allison

Christl Verduyn est une « force centripète » qui ramène les gens, les voix et les idées de la périphérie jusqu’au coeur même de la conversation en éducation. Son dévouement envers les étudiants et les étudiantes, les leaders communautaires et sa pratique pédagogique est remarquable. Elle veille au maintien de normes élevées pour elle-même et pour les autres et crée des occasions pour ses étudiants, ses étudiantes et ses collègues afin que ceux-ci puissent réaliser leur plein potentiel. En tant que directrice, Christl a transformé le Centre pour les études canadiennes en un phare pour l’interaction pluridisciplinaire et les opportunités[...]

Christl Verduyn est une « force centripète » qui ramène les gens, les voix et les idées de la périphérie jusqu’au coeur même de la conversation en éducation. Son dévouement envers les étudiants et les étudiantes, les leaders communautaires et sa pratique pédagogique est remarquable. Elle veille au maintien de normes élevées pour elle-même et pour les autres et crée des occasions pour ses étudiants, ses étudiantes et ses collègues afin que ceux-ci puissent réaliser leur plein potentiel. En tant que directrice, Christl a transformé le Centre pour les études canadiennes en un phare pour l’interaction pluridisciplinaire et les opportunités basées sur l’expérience. Le Centre est devenu un catalyseur et une plaque tournante d’activités qui anime l’Université Mount Allison et la communauté au sens large avec des conférences publiques, des lectures littéraires, des colloques et des initiatives d’indigénisation.

La philosophie d’enseignement de Christl se concentre sur le respect et l’inclusion de la différence dans toutes ses dimensions : différence de sexe, de langue, de culture, de classe, de compétence et d’opportunité. Son enseignement implique des discussions entre étudiants et étudiantes, l’apprentissage par l’expérience et l’analyse de questions liées à la société multiculturelle du Canada, à l’aide de toute une variété de techniques pour un apprentissage actif. Grâce à son engagement envers la pédagogie des Premières nations, elle a eu la chance de voir ses étudiants et ses étudiantes passer de l’apprentissage en salle de classe et hors de la classe à des discussions sur les questions autochtones au Canada et devenir actifs et impliqués dans le soutien des communautés autochtones. Sa philosophie d’enseignement est enracinée dans l’expérience qu’elle a vécue en tant qu’enfant quand elle est arrivée pour la première fois au Quai 21, et elle en est venue à considérer ce quai comme la « métaphore d’une promesse d’éducation et la différence que cela peut faire ». Quand elle est devenue enseignante, elle s’est « engagée à ouvrir des portes semblables à ses étudiants et à ses étudiantes, à ses collègues et à la communauté, en mettant à leur disposition des passerelles d’opportunités. »

Arlette Zinck
Département d'anglais, Université du King's

L’enseignement alimente l’espoir et Arlette Zinck croit en l’espoir. C’est pourquoi elle crée des forums et des lieux de partage de l’apprentissage à la fois dans ses classes de littérature et au-delà.

Au tout début de sa carrière, les étudiants et les étudiantes de son établissement ont été invités par le biais d’une conférence organisée sur le campus à partager un reportage controversé sur un jeune Canadien emprisonné à Guantanamo Bay. Plutôt que de délaisser l’apprentissage dans la salle de classe et les étudiants et les étudiantes au désespoir, elle a équipé ceux-ci pour leur permettre de progresser vers l’espoir[...]

L’enseignement alimente l’espoir et Arlette Zinck croit en l’espoir. C’est pourquoi elle crée des forums et des lieux de partage de l’apprentissage à la fois dans ses classes de littérature et au-delà.

Au tout début de sa carrière, les étudiants et les étudiantes de son établissement ont été invités par le biais d’une conférence organisée sur le campus à partager un reportage controversé sur un jeune Canadien emprisonné à Guantanamo Bay. Plutôt que de délaisser l’apprentissage dans la salle de classe et les étudiants et les étudiantes au désespoir, elle a équipé ceux-ci pour leur permettre de progresser vers l’espoir en devenant eux-mêmes enseignants et enseignantes. Par le biais d’événements publics, d’entrevues avec les médias et d’allocutions publiques, elle et ses étudiants et ses étudiantes ont fait progresser leur apprentissage vers de nouveaux sommets puis dans la rue et ils ont aidé une nation à voir les vieilles informations sous de nouveaux angles. Au cours des années qui ont suivi, elle et ses collègues ont également créé un programme d’études pluridisciplinaire intégré centré sur les romans canadiens pour répondre aux besoins du jeune prisonnier au coeur du reportage de presse initial. Mme Zinck s’est vite trouvée à la tête d’un programme d’apprentissage de la correspondance à l’invitation de l’armée américaine et est allée enseigner des cours de poésie en personne dans une hutte d’interrogation de la prison de Guantanamo Bay.

Aujourd’hui, Arlette est la fondatrice et la directrice générale du Projet Ephesus, un effort collaboratif entre les universités locales et les Services correctionnels du Canada. Le projet offre des cours d’arts libéraux post-secondaires à des étudiants et des étudiantes incarcérés dans un établissement de haute sécurité d’Edmonton et également par correspondance d’un bout à l’autre du pays quand ces étudiants et ces étudiantes sont ensuite placés dans des établissements de sécurité moyenne. La créativité, la positivité et la souplesse sont les stratégies d’enseignement qui rendent l’apprentissage possible dans un milieu carcéral dont les conditions sont souvent impossibles.

La SAPES est fière d'être partenaire avec: