Lauréats 2018 de Prix national 3M d’excellence en enseignement

Press Release

The Society for Teaching and Learning in Higher Education and 3M Canada are pleased to announce this year’s 3M National Teaching Fellows:

Communiqué de presse

La Société pour l¹avancement de la pédagogie dans l’enseignement supérieur et la compagnie 3M Canada sont heureuses d’annoncer les noms des lauréats nationaux 3M en enseignement de cette année :

Richard Ascough, School of Religion | École de théologie,
Queen’s University | Université Queen’s
Isabelle Barrette-Ng, Biological Sciences | Sciences biologiques,
University of Calgary | Université de Calgary

Judy Bornais, Faculty of Nursing | Faculté des sciences infirmières,
University of Windsor | Université de Windsor

Sylvie Doré, Département de génie mécanique | Département de génie mécanique,
École de technologie supérieure | École de technologie supérieure

Alison Gibbs, Department of Statistical Sciences | Département de sciences statistiques,
University of Toronto | Université de Toronto

David Hutchison, Faculty of Education & Faculty of Humanities | Faculté d’éducation et la Faculté des sciences humaines,
Brock University | Université Brock

Marc Richard, Department of Visual and Performing Arts | Faculté d’animation, d’art et de design,
Sheridan College | Collège Sheridan

Pamela Shaw, Geography Department | Département de géographie,
Vancouver Island University | Université de l’Île de Vancouver

Christl Verduyn, English and Canadian Studies | Études d’anglais et canadiennes,
Mount Allison University | Université Mount Allison

Arlette Zinck, Department of English | Département d’anglais,
The King’s University | Université The King’s, Edmonton


Richard Ascough
School of Religion | École de théologie,
Queen’s University | Université Queen’s

Richard Ascough leapt into online teaching in the ‘90’s, unusual for faculty in Religious Studies. A D2L Innovation Award winner, he has been a change-maker in terms of attitudes towards online course design by continually putting the emphasis on student engagement and learner-centred approaches in digital formats. Creative participatory exercises are one of the hallmarks of Richard’s teaching. In face-to-face classrooms he is also superb at creating highly imaginative interactive exercises that ignite students’ passion for learning such as “discipleship survivor,” in which students vote one disciple out of the boat for the 12 weeks of the course, or “Dionysus – the party god,” where students explore the myth and cult of Dionysus through the investigation of non-textual material.

As a highly successful teacher, Richard focuses his pedagogy on empowering and enabling others. He is a risk-taker who has had the courage to teach courses, such as teaching Business Ethics, outside his core discipline. There, he is willing to let go of traditional hierarchies in the classroom, empowers students to be agents of their own learning and encourages them to explore beyond the right answer. As one student said, “I have learned that there is a spectrum of solutions to the complex ethical issues in today’s society. I have never felt so informed or engaged in a course.”

 

Richard Ascough s’est lancé dans l’enseignement en ligne dans les années 1990, un fait assez inhabituel pour un professeur de théologie. Lauréat d’un Prix d’innovation en pédagogie D2L, il a apporté des changements concernant l’attitude vis-à-vis de la conception des cours en ligne en mettant continuellement l’accent sur l’engagement des étudiants et sur les approches centrées sur l’apprenant dans les formats numériques. Les exercices visant la participation créatrice sont l’une des marques distinctives de l’enseignement de Richard. Dans les salles de classe traditionnelles, il est également superbe pour créer des exercices imaginatifs interactifs hautement créatifs qui stimulent la passion envers l’apprentissage des étudiants, des exercices tels que « discipleship survivor », au cours duquel les étudiants votent pour éliminer un disciple hors du bateau pendant les 12 semaines du cours, ou encore « Dionysus – the party god », où les étudiants explorent le mythe et le culte de Dionysus à travers une enquête sur des documents non écrits.

En tant que professeur très efficace, Richard concentre sa pédagogie sur le fait de donner aux autres le pouvoir d’agir et de les responsabiliser. Il aime prendre des risques et a eu le courage d’enseigner des cours tels que l’éthique commerciale, qui se situent en dehors de sa discipline principale. Dans ces situations, il est prêt à abandonner les hiérarchies traditionnelles de la salle de classe et à autonomiser les étudiants pour que ceux-ci deviennent les agents de leur propre apprentissage, et il les encourage à explorer la situation au-delà de la bonne réponse. Un de ses étudiants a déclaré : « J’ai appris qu’il existait tout un éventail de solutions aux questions d’éthique complexes au sein de la société d’aujourd’hui. Je ne me suis jamais senti aussi informé ou mobilisé dans un cours. »



Isabelle Barrette-Ng
Biological Sciences | Sciences biologiques,
University of Calgary | Université de Calgary

Isabelle is “the whole package of what it means to be an excellent teacher,” to quote one of her students. She was inducted to the Students’ Union Teaching Excellence Hall of Fame, exemplifying the very best in teaching. She ‘sets the stage’ for student learning by providing students with tools — podcasts, simulations and interactive software — they can use at their own pace outside of the classroom, which helps them gain confidence, and become stronger, more resourceful and resilient learners.

Isabelle’s work in “flipping” her large-enrolment, content-heavy introductory biochemistry course significantly improved student retention and success. She developed the Flipped Learning Interactive Strategies model to help instructors in all disciplines visualize and plan their own flipped classrooms. Through her program SAGES (SoTL Advancing Graduate Education in STEM), she provides educational development of graduate students who play such a central and vital role in undergraduate teaching across the STEM disciplines.

Her innovative teaching practices have affected the learning experiences of thousands of students, and her educational leadership has contributed to strengthening the teaching practices of hundreds of instructors across the disciplines at the University of Calgary. A colleague notes, “Isabelle is a truly amazing woman who makes all of us better by just being in her presence.”

 

Isabelle représente « le modèle parfait de ce que signifie être un excellent professeur », a déclaré une de ses étudiantes. Elle a été intronisée au Temple de la renommée d’excellence en enseignement par le syndicat des étudiants, qui exemplifie ce qu’il y a de meilleur en termes d’enseignement. Elle prépare la voie pour un bon apprentissage des étudiants en mettant à la disposition de ceux-ci des outils (tels que des podcasts et des logiciels interactifs de simulation) qu’ils peuvent utiliser à leur propre rythme en dehors de la salle de classe, ce qui les aide à avoir davantage confiance en eux-mêmes et à devenir des apprenants plus forts, plus débrouillards et plus résilients.

Le travail qu’a accompli Isabelle pour « inverser » sa grande classe dans un cours d’introduction à la biologie à contenu intensif a permis d’améliorer la rétention et la réussite des étudiants. Elle a mis au point le modèle de stratégies interactives d’enseignement inversé afin d’aider les instructeurs de toutes les disciplines à visualiser et à planifier leur propre salle de classe inversée. Par le biais de son programme SAGES (SoTL Advancing Graduate Education in STEM), elle offre un programme de pédagogie aux étudiants des cycles supérieurs qui joue un rôle central et vital dans l’enseignement des sciences, de la technologie, du génie et des mathématiques au premier cycle.

Ses pratiques d’enseignement innovatrices ont affecté les expériences d’apprentissage de plusieurs milliers d’étudiants et son leadership éducationnel a contribué à renforcer les pratiques d’enseignement de centaines d’instructeurs dans toutes les disciplines à l’Université de Calgary. Une de ses collègues a écrit : « Isabelle est vraiment une femme remarquable qui nous rend tous meilleurs par le fait même d’être en sa présence. »



Judy Bornais
Faculty of Nursing | Faculté des sciences infirmières,
University of Windsor | Université de Windsor

Passion for learning and care for others are Judy Bornais’s motivating forces. They propel a practice grounded in partnership, inquiry, empirical evidence, systematic assessment, and reflection. As a diagnostician – a specialist in health assessment – she has a well-honed capacity for seeing and addressing what she calls “gaps,” and an extraordinary record of transformative contributions to teaching and learning within and beyond her own discipline. Behind the scenes, in meeting and board rooms, or in scrubs in the simulation lab and at the hospital, Judy faithfully serves the cause of teaching and learning.

As a nursing educator, Judy is recognized as a pioneer in simulation pedagogies, receiving the Sim Citizenship Award for healthcare simulations, and has been selected for 10 other teaching- related awards at the national, provincial, and institutional levels.

She typifies capable visionary “behind the scenes” educational leadership. In 2014, she became one of the University of Windsor’s first Teaching Leadership Chairs. She co-created the Peer Collaboration Network, a peer observation program that has now been implemented in seven Faculties on her campus and has spread to several other universities throughout Canada. Judy’s influence and passion are palpable. Her students will become the leaders who carry that passion forward, the nurses and doctors who work with people as much as with illnesses, the next generation of nurse educators to take on the challenge of teaching the art and science of health care.

 

Judy Bornais possède deux forces motivantes : elle a une passion pour l’apprentissage et elle aime prendre soin des autres. Ces forces propulsent une pratique fondée sur le partenariat, l’interrogation, la preuve empirique, l’évaluation systématique et la réflexion. C’est une diagnosticienne – spécialiste en évaluation de santé – qui a la capacité bien rodée de discerner ce qu’elle appelle des « lacunes » et d’y remédier. Elle a également des antécédents extraordinaires de contributions transformatrices en enseignement et en apprentissage, au sein de sa discipline et au-delà. Que ce soit dans les coulisses, lors de réunions, dans les salles de conférences ou quand elle porte une blouse dans le laboratoire de simulation et à l’hôpital, Judy sert fidèlement la cause de la pédagogie.

En tant qu’infirmière enseignante, Judy est reconnue comme une pionnière des pédagogies de simulation. Elle a obtenu le Prix de citoyenneté SIM pour simulations de soins de santé et elle a été sélectionnée pour 10 autres prix d’enseignement aux niveaux national, provincial et institutionnel.

Elle caractérise le leadership éducationnel visionnaire capable qui se déroule « dans les coulisses ». En 2014, elle a obtenu une des premières chaires en leadership de l’Université de Windsor. Elle a créé, en collaboration le Peer Collaboration Network, un programme d’observation des pairs qui a maintenant été adopté dans sept facultés sur son campus ainsi que dans plusieurs autres université du Canada. L’influence et la passion de Judy sont palpables. Ses étudiants vont devenir les leaders qui vont faire avancer cette passion, les infirmières et les médecins qui vont travailler autant avec les personnes qu’avec les maladies, la prochaine génération d’infirmières enseignantes qui vont relever le défi d’enseigner l’art et la sciences des soins de santé.



Sylvie Doré
Département de génie mécanique | Département de génie mécanique,
École de technologie supérieure | École de technologie supérieure

A true champion of teaching and learning, Sylvie Doré is at the forefront of innovation in mechanical engineering education. In 1995, Sylvie was a pioneer in web-based teaching with Téluq (Télé-Université), as she worked on the development of a series of courses to be accessible through the internet. As a devoted teacher, she motivates her students to persevere and succeed in their studies, and as a dedicated academic, she exemplifies excellence by building an academic career on ground-breaking teaching and leading-edge pedagogical research.

Her institutional accomplishments in the scholarship of teaching and learning are remarkable; for example, she developed new criteria for promotion, which stimulated improvement in the quality of teaching; she convinced her school administration to devote funds to pedagogical projects; and she instituted the “conferences-midi” (“lunch and learn” sessions) in pedagogy.

Sylvie has become a beacon of inspirational light not only in her institution, where she served as Dean of Students, but also throughout the world as president of the prestigious Association internationale de pédagogie universitaire. As a colleague from Ontario writes, “I have not seen anything close to the level of respect and willingness to engage as was demonstrated by Sylvie’s colleagues. She has an infectious enthusiasm for embarking on and completing educational initiatives that draws in her colleagues and fosters their growth as teachers.”

Sylvie Doré, véritable championne de la pédagogie, est à l’avant-garde de l’innovation en formation d’ingénieurs en génie mécanique. En 1995, Sylvie a fait oeuvre de pionnière dans l’enseignement par internet avec Télup (Télé-Université), quand elle a mis sur pied une série de cours accessibles par internet. En tant qu’enseignante dévouée, elle motive ses étudiants pour que ceux-ci persévèrent et réussissent dans leurs études, et en tant que chercheuse dévouée, elle exemplifie l’excellence en poursuivant une carrière académique fondée sur un enseignement de pointe et sur des activités de recherche pédagogique d’avant-garde.

Ses réussites institutionnelles dans le domaine du haut savoir en matière d’enseignement et d’apprentissage sont remarquables. Entre autres, elle a établi de nouveaux critères de promotion qui ont stimulé l’amélioration de la qualité de l’enseignement, elle a convaincu l’administration de son école de consacrer des fonds pour soutenir des projets pédagogiques, et elle a institué les « conférences-midi » (sessions d’apprentissage pendant l’heure du déjeuner) en pédagogie.

Sylvie est devenue un phare dont la lumière est inspirante non seulement dans son établissement, où elle occupe le poste de doyenne des étudiants, mais également dans le monde entier en tant que présidente de la prestigieuse Association internationale de pédagogie universitaire. Une collègue de l’Ontario a écrit : « Je n’ai jamais vu quoi que ce soit de plus proche que le niveau de respect et le désir de s’engager dont ont fait preuve les collègues de Sylvie. Elle fait montre d’un enthousiasme infectieux pour s’embarquer dans des initiatives en éducation et pour les mener à bien qui attirent ses collègues et encouragent leur croissance en tant qu’enseignants. »



Alison Gibbs
Department of Statistical Sciences | Département de sciences statistiques,
University of Toronto | Université de Toronto

Show me the data, and tell me a story! Learning statistics from Alison Gibbs is a delightful surprise, where her passion for statistics is infectious, leading students to take more courses and use statistics in their daily lives. Alison advocates for statistical reasoning, because real-world problems are rarely neat. She continually seeks new ways to actively engage students in authentic experiences that will develop their resourcefulness, creativity, common sense, and judgment.

Alison and her students developed a mantra together: It’s ok not to know. It’s not OK not to be willing to learn, which holds true for her leadership as well – creating an environment where people can be comfortable taking risks. She is a pioneer in statistics-education pedagogy and curriculum, and in connecting faculty across disciplines. At the national level, her colleagues credit her with single-handedly rescuing the Census at School initiative of Statistics Canada that encourages the development of statistical reasoning in school students by exploring data they collect about themselves and comparing it to data from students across Canada and several other countries. Her efforts are never “one-off,” rather they are reflective, constantly evolving, and responsive to changes in the discipline. Alison empowers students and colleagues by giving them a voice, supporting their ideas, encouraging creativity, and recognizing and celebrating their achievements. She is a selfless, principled, well-organized, highly intelligent educator who is passionate about her work and inspires others to be the same. As her colleagues say, we need more Alisons!

 

Montrez-moi les données et racontez-moi une histoire! L’apprentissage des statistiques avec Alison Gibbs est une surprise agréable où sa passion pour les statistiques est infectieuse et amène les étudiants à suivre davantage de cours et à utiliser les statistiques dans leurs vies de tous les jours. Alison milite pour le raisonnement statistique car les problèmes dans le monde réel sont rarement nets. Elle recherche constamment de nouvelles manières d’engager activement les étudiants dans des expériences authentiques qui vont leur permettre de développer leur ingéniosité, leur créativité, leur bon sens et leur jugement.

Alison et ses étudiants ont établi ensemble une mantra : c’est acceptable de ne pas savoir…. ce n’est pas acceptable de ne pas vouloir apprendre. Et ceci s’applique également à son leadership – créer un environnement où les gens peuvent se sentir encouragés à prendre des risques. C’est une pionnière en pédagogie de l’enseignement des statistiques et des programmes d’études et pour connecter les professeurs de diverses disciplines. Au niveau national, ses collègues considèrent qu’à elle seule, elle a sauvé l’initiative de Statistique Canada, Recensement à l’école, qui encourage de développement d’un raisonnement statistique parmi les élèves grâce à l’exploration de données qu’ils collectent à propos d’eux-mêmes et qu’ils comparent ensuite aux données d’élèves d’autres régions du Canada ainsi que de plusieurs autres pays. Ses efforts ne sont jamais isolés, ils sont plutôt réflectifs, ils évoluent continuellement et répondent aux changements qui surviennent dans la discipline. Alison offre à ses étudiants et à ses collègues le pouvoir d’agir en leur donnant une voix, en soutenant leurs idées, en encourageant leur créativité et en reconnaissant et en célébrant leurs réussites. C’est une éducatrice dévouée qui a des principes, qui est superbement organisée et hautement intelligente, qui est passionnée par son travail et qui inspire les autres à être comme elle. Comme le disent ses collègues, il nous faudrait avoir davantage de personnes comme Alison!!!



David Hutchison
Faculty of Education & Faculty of Humanities | Faculté d’éducation et la Faculté des sciences humaines,
Brock University | Université Brock

David Hutchison is a trailblazer, innovator, and promoter of collaboration and partnership building. He is a champion of interdisciplinary teaching at Brock and beyond. David’s educational leadership has been instrumental in the formation of the Brock University Design Studio, which brings together undergraduate and graduate students from different academic programs to form collaborative teams. Students plan and execute real-world projects in partnership with outside community organizations. David has mobilized knowledge through the annual Digital Pedagogy Institute conference and his EduProject.org website. As Chair of the Department of Teacher Education and Director of the Centre for Digital Humanities, David cherishes opportunities to work with colleagues and students who challenge him to look differently at the world of education.

David’s teaching philosophy strives to ignite in his students a sense of curiosity, helping them to “discover that most important and uniquely human of gifts – a sense of wonder – which will propel each student’s growth throughout their entire life. » It is this sense of lifelong learning and enduring impact that David has brought to his students. A winner of the D2L Innovation in Teaching and Learning Award, David’s innovative use of educational technology engages his students in online experiential learning. His project-based learning approach challenges students to resolve experiences of ‘disequilibrium’ as they strive to meet the goals of project sponsors.

 

David Hutchison est un pionnier, un innovateur et un promoteur de collaboration et de création de partenariats. C’est un champion de l’enseignement interdisciplinaire à l’Université Brock et au-delà. Le leadership éducationnel de David a joué un rôle primordial dans la création du Studio de design de l’Université Bock, qui rassemble des étudiants de premier cycle et de cycles supérieurs de divers programmes universitaires pour former des groupes de collaboration. Les étudiants planifient et mettent en oeuvre des projets venus du monde réel en partenariat avec des organismes externes de la communauté. David a mobilisé les connaissances par le biais du colloque annuel « Digital Pedagogy » et de son site web, EduProject.org. En tant que directeur du département de formation des enseignants et directeur du Centre pour les sciences humaines numériques, David apprécie énormément la possibilité qu’il a de travailler avec des collègues et des étudiants qui le mettent au défi de porter un regard différent sur le monde de l’éducation.

Tel qu’exprimé dans sa philosophie d’enseignement, David s’efforce de susciter chez ses étudiants un sens de curiosité pour les aider à « découvrir l’attribut uniquement humain le plus important – le sens de l’émerveillement – qui va propulser la croissance de chaque étudiant tout au long de sa vie. » C’est ce sens d’apprentissage tout au long de la vie et d’effet durable que David apporte à ses étudiants. Lauréat du Prix d’innovation en pédagogie D2L, David utilise de façon innovatrice la technologie éducationnelle pour engager ses étudiants à apprendre par l’expérience en ligne. Son approche d’apprentissage basée sur un projet met au défi les étudiants de résoudre des expériences de « déséquilibre » alors qu’ils s’efforcent de réaliser les objectifs des promoteur des projets.



Marc Richard
Department of Visual and Performing Arts | Faculté d’animation, d’art et de design,
Sheridan College | Collège Sheridan

How do you prepare students to develop shows that go to Broadway? For Marc Richard, the journey that takes students from Sheridan to Broadway and beyond involves building pathways and relationships, partnering with both the educational community and the music theatre industry, and animating the learning.

Marc believes college educators must challenge the dominant discourses in education from ones of control, evaluation, and compliance to those of discovery, creativity, collaboration, and humanity. His students begin this journey knowing Marc views them as “multi-disciplinary artists, filled with composite knowledge and fully capable.” But the journey also requires letting go of the safe and embracing the unknown.

Michael Rubinoff, Associate Dean of Visual and Performing Arts, notes how Marc is providing students with tools to succeed on stage and far off it. “You can identify the work Marc has done with each student on an individual basis. You can see their risk taking, creativity, critical thinking and accomplishment. Our alumni are natural change makers as their work is always before an audience. As a result, they assume great responsibility.” Marc has given his students the tools to take on this responsibility and contribute to positive change in our communities.

 

Comment préparer les étudiants à monter des spectacles qui vont aller jusqu’à Broadway? Pour Marc Richard, le trajet qui mène les étudiants de Sheridan à Broadway et au-delà implique l’établissement de chemins et la création de liens, des partenariats avec à la fois la communauté éducative, l’industrie de la comédie musicale et l’animation de l’apprentissage.

Marc est d’avis que les éducateurs du secteur collégial doivent mettre au défi les discours dominants en éducation et passer de ceux où s’imposent le contrôle, l’évaluation et la conformité à ceux où brillent la découverte, la créativité, la collaboration et l’humanité. Ses étudiants se lancent dans ce voyage en sachant que Marc les considère comme des « artistes pluridisciplinaires, remplis de connaissances composites et pleinement capables ». Mais pour faire le trajet, il leur faut également abandonner ce qui est sûr et s’engager pleinement vers l’inconnu. Michael Rubinoff, doyen associé du département d’arts visuels et de scène, déclare que Marc donne à ses étudiants des outils pour réussir sur la scène et au-delà. « On peut identifier le travail que Marc a accompli avec chaque étudiant sur une base individuelle. On peut voir qu’ils prennent des risques, on peut constater leur créativité, leur pensée critique et leurs réussites. Nos anciens étudiants sont des acteurs de changement naturels car leur travail est toujours présenté devant un auditoire. C’est pourquoi ils endossent beaucoup de responsabilités. » Marc a donné à ses étudiants les outils qui leur permettent d’assumer ces responsabilités et de contribuer à un changement positif dans nos communautés.



Pamela Shaw
Geography Department | Département de géographie,
Vancouver Island University | Université de l’Île de Vancouver

Named a “hot-shot prof” in a national newspaper, Pamela Shaw personifies teaching excellence. She is not afraid to take the extra pedagogical steps to improve the learning experience; for example, she leads her students on Geography‐focused Field Schools traveling from Canada to Belize and the United States. Her engagement with local First Nations is also exceptional. Working with students, she spearheaded critical projects, such as collaborating with Lyackson First Nation to develop the background for an “Addition to Reserve” lands application, completing the Toquaht Nation Official Community Plan, and site planning for Halalt First Nation. In addition, she engaged her students in helping to preserve the UNESCO designation for the Mount Arrowsmith Biosphere Reserve.

Pamela truly lives according to her mantra: “I am a maker of champions.” Those champions are her students. Her dedication to student growth through experiential learning, engagement with First Nations, local government planning departments, or community groups, and the adoption of indigenous ways of knowing in her teaching make for a unique and nationally-wide celebrated pedagogical experience. As one student writes, “Words cannot describe how fortunate I am to have such a powerful and fierce woman as you as a role model, mentor, and teacher. Thank you for always being so determined, so loyal, and so damned great!” From another, “Thank you for believing, even on the days that I didn’t.”

 

Pamela Shaw a été qualifiée de « hot-shot prof » (prof super expérimentée) par un quotidien national. Elle personnifie l’excellence en enseignement. Elle ne craint pas d’adopter des mesures pédagogiques supplémentaires pour améliorer l’expérience d’apprentissage. Par exemple, elle a accompagné ses étudiants du Canada à Bélize et aux États-Unis dans des voyages sur le terrain pour l’enseignement de la géographie. Son investissement avec les Premières nations est également exceptionnel. Travaillant avec les étudiants, elle a dirigé des projets critiques tels que la collaboration avec la Première nation de Lyackson dans le but de développer les bases d’une demande d’« ajout de terres à une réserve », la conclusion du plan communautaire officiel de la Nation Toquaht et la planification du site pour la Première nation d’Halalt. De plus, elle a mobilisé ses étudiants pour aider à préserver la désignation de l’UNESCO pour la réserve de la biosphère du Mont Arrowsmith.

Pamela vit véritablement selon sa mantra : « Je suis une faiseuse de champions. » Ces champions, ce sont ses étudiants. Son dévouement envers la croissance des étudiants par le biais de l’apprentissage par l’expérience, envers son engagement avec les Premières nations, les ministères de planification des gouvernements locaux ou les groupes communautaires, ainsi que l’adoption des manières autochtones dans son enseignement pour transmettre le savoir, ont pour résultat une expérience pédagogique célébrée d’un bout à l’autre du pays. Un de ses étudiants a écrit : « Il n’existe pas de mots pour décrire à quel point je suis chanceux d’avoir comme modèle, mentor et professeure une femme aussi forte et aussi intense que vous. Merci d’être toujours si déterminée, si loyale et si sacrément excellente! » Et un autre : « Merci d’avoir eu la foi, même les jours où je l’avais perdue! »



Christl Verduyn
English and Canadian Studies | Études d’anglais et canadiennes,
Mount Allison University | Université Mount Allison

Christl Verduyn is a “centripetal force” who brings people, voices, and ideas from the peripheries into the very heart of the conversation in education. Her commitment to students, to community leadership, and to her pedagogical practice is outstanding. She maintains high standards for herself and for others and creates opportunities for students and colleagues to achieve their best. As Director, Christl has transformed the Centre for Canadian Studies into a beacon for interdisciplinary interaction and experiential opportunities. The Centre has become a catalyst and hub of activity, animating Mount Allison and the wider community with public lectures and literary readings, conferences, and Indigenization initiatives.

Christl’s philosophy of teaching centres on respect for and inclusion of difference in all its dimensions, from gender, language, culture, and class to ability and opportunity. Her teaching involves students in discussion, experiential learning, and analysis of issues related to Canada’s multicultural society, using a variety of active learning techniques. Through her engagement in First Nations pedagogy she has been fortunate to see students move from in-class and extracurricular learning and discussion about Indigenous issues in Canada to becoming active and involved in supporting the Indigenous Communities. Her teaching philosophy is rooted in her childhood experience as a new arrival at Halifax’s Pier 21, and she has come to see this pier as a “metaphor for the promise of education and the difference it makes.” In becoming a teacher, she “committed to opening similar passages for students, colleagues, and the community by providing gateway opportunities.”

 

Christl Verduyn est une « force centripète » qui ramène les gens, les voix et les idées de la périphérie jusqu’au coeur même de la conversation en éducation. Son dévouement envers les étudiants, les leaders communautaires et sa pratique pédagogique est remarquable. Elle veille au maintien de normes élevées pour elle-même et pour les autres et crée des occasions pour ses étudiants et ses collègues afin que ceux-ci puissent réaliser leur plein potentiel. En tant que directrice, Christl a transformé le Centre pour les études canadiennes en un phare pour l’interaction pluridisciplinaire et les opportunités basées sur l’expérience. Le Centre est devenu un catalyseur et une plaque tournante d’activités qui anime l’Université Mount Allison et la communauté au sens large avec des conférences, des lectures littéraires, des colloques et des initiatives d’indigénisation.

La philosophie d’enseignement de Christl se concentre sur le respect et l’inclusion de la différence dans toutes ses dimensions : différence de sexe, de langue, de culture, de classe, de compétence et d’opportunité. Son enseignement implique des discussions entre étudiants, l’apprentissage par l’expérience et l’analyse de questions liées à la société multiculturelle du Canada, à l’aide de toute une variété de techniques pour un apprentissage actif. Grâce à son engagement envers la pédagogie des Premières nations, elle a eu la chance de voir ses étudiants passer de l’apprentissage en salle de classe et hors de la classe grâce à des discussions sur les questions autochtones au Canada et devenir actifs et impliqués dans le soutien des communautés autochtones. Sa philosophie d’enseignement est enracinée dans l’expérience qu’elle a vécue en tant qu’enfant quand elle est arrivée pour la première fois au Quai 21, et elle en est venue à considérer ce quai comme la « métaphore d’une promesse d’éducation et la différence que cela peut faire ». Quand elle est devenue enseignante, elle s’est « engagée à ouvrir des portes semblables à ses étudiants, à ses collègues et à la communauté en mettant à leur disposition des passerelles d’opportunités. »

 



Arlette Zinck
Department of English | Département d’anglais,
The King’s University | Université The King’s, Edmonton

Arlette Zinck lives fearlessly with an undeniable steadiness and grace that directs her passion for justice and peace, using her gifts in language and teaching to help those in need. She welcomes students into her classroom to learn about literature, inviting them with the principle of hospitality, guided by the belief that stories unearth deep assumptions, introduce us to people and worlds that expand our understanding, and connect us as humans. Arlette is deeply dedicated to student success against all odds. Aware that teaching happens not only in the classroom, stories of need have led her to initiate educational opportunities in the prison system. As Arlette spoke to a military tribunal about a student, a witness said “it was like a crack of light peeked through a dark curtain . . . . I was astonished to realize that a professor had brought us hope.”

Arlette’s actions are grounded in intelligent charity, a form of caring rooted in knowledge, energized by emotion, but steadied by rational inquiry and intellectual rigour. Starting first with one student, and growing to a program touching several prison systems, Arlette is the glue that has led collaborators from multiple institutions to create the Post-Secondary Prison Education Project. A mantra — “We don’t do hopeless” — has propelled her colleagues and students into autonomous action. Students say she inspires, but does not control: “Great teachers do not attract like-minded followers; instead, they lift the morale of classrooms and communities through spirited engagement while nurturing different gifts in individuals.” And so it is with Arlette, a leader with grace, transparency, and belief in inherent human dignity, who is using education to bring light and hope.

 

Arlette Zinck vit courageusement avec une stabilité et une grâce incontestables qui dirigent sa passion pour la justice et la paix. Elle utilise son don pour les langues et l’enseignement afin d’aider ceux qui sont dans le besoin. Elle accueille dans sa salle de classe des étudiants qui souhaitent apprendre la littérature et elle les invite selon un principe d’hospitalité, guidée par la croyance selon laquelle les récits dévoilent des assomptions profondes, nous font connaître des gens et des mondes qui élargissent notre compréhension et qui nous connectent les uns aux autres, en tant qu’êtres humains. Arlette est profondément dévouée à la réussite des étudiants, contre toute attente. Elle est consciente que l’enseignement ne se déroule pas seulement dans la salle de classe et des récits de personnes qui sont dans le besoin l’ont menée à créer des occasions d’éducation dans le système pénitentiel. Quand Arlette a parlé devant un tribunal militaire à propos d’un étudiant, un témoin a déclaré : « C’était comme si un rai de lumière avait percé un rideau épais… J’ai été surpris de constater qu’un professeur nous avait apporté de l’espoir. »

Les actions d’Arlette sont fondées sur la charité intelligente, une forme de compassion enracinée dans le savoir, dynamisée par l’émotion mais stabilisée par l’enquête rationnelle et la rigueur intellectuelle. Ayant commencé avec un seul étudiant pour finir avec tout un programme qui touche plusieurs systèmes pénitentiels, Arlette est la colle qui a mené ses collaborateurs de plusieurs établissements à créer un projet d’éducation post-secondaire. La mantra « Nous ne nous occupons pas de ceux qui ont perdu l’espoir» a propulsé ses collègues et ses étudiants à agir de manière autonome. Les étudiants disent qu’elle les inspire mais qu’elle ne les contrôle pas : « Les grands professeurs n’attirent pas les adeptes qui pensent comme eux; ils remontent le moral des salles de classe et des communautés par le biais d’un engagement énergique tout en stimulant les divers talents que possèdent les gens. » Et c’est exactement comme cela, avec Arlette, qui joue un rôle de leader avec grâce et transparence, qui croit en la dignité humaine inhérente et qui se sert de l’éducation pour apporter la lumière et l’espoir.