2015 Lauréats du Prix

Amy Abe1

Amy Abe
Enseignante et préparatrice de programmes d’études
Collège Norquest

Amy est innovatrice, on la décrit infailliblement comme une personne qui a une façon de penser hors du commun : « Son travail est fondé sur la théorie et sur la recherche… Les cours qu’elle produit sont pédagogiquement efficaces et significatifs aux yeux des étudiants… [Nous] trouvons son travail inspirant parce qu’il va au-delà des approches plus traditionnelles à l’enseignement de la langue et il nous met au défi de nous améliorer. »

Récemment, Amy a élaboré une suite de cours mis en nomination sur les écarts critiques qui empêchent les étudiants de réussir dans leurs études post-secondaires. Cette série de cours est arrivée en deuxième place pour la récompense la plus prestigieuse de NorQuest. En tant que présidente associée, Amy a coordonné les opportunités de doctorat et a dirigé la production d’outils d’évaluation et de matériel d’instruction. Elle ne pense pas qu’il soit nécessaire de développer un silo d’expertise, elle s’inspire plutôt d’une base grandissante de connaissances et d’intérêts qui lui permet de s’adapter aux changements dans le paysage de l’enseignement. L’approche d’Amy, qui se veut « sans barrières », préconise qu’il faut intégrer de nouvelles approches aux programmes d’études, à la salle de classe et aux politiques. Elle est un modèle qui illustre parfaitement la meilleure manière d’engager les étudiants dans le processus d’apprentissage et ses étudiants soulignent l’immense confiance qu’ils lui accordent. Amy voit la communauté d’apprenants comme un lieu où l’on respecte « les différences et où l’on [reconnaît] que … les différences peuvent avoir pour résultat que les [apprenants] vont faire des choix qu’ils n’auraient pas faits autrement… Quand on occupe un espace, on libère le contrôle et on honore la différence. » (Plett, 2015)


Valerie-Lopes-high-res

Valerie Lopes
Directrice, Enseignement et apprentissage
Collège Seneca

Valerie est passionnée quand il s’agit d’habiliter les gens à être des citoyens informés, responsables et engagés dans leurs communautés, dans la société canadienne et dans un monde complexe, globalisé et de plus en plus numérique. Ancrée dans sa philosophie selon laquelle l’apprentissage consiste à établir des connexions et à créer des réseaux, elle se demande constamment : Comment est-ce que j’inspire l’apprentissage? Comme puis-je le savoir?

Tel qu’indiqué dans les lettres de soutien : « Son travail est caractérisé par sa capacité d’être une source d’inspiration et d’énergie pour autrui. » – « L’enthousiasme et la générosité de Valerie dans la communauté de Seneca a des effets positifs constants. » – « Elle travaille inlassablement pour réviser notre programme de développement professionnel des professeurs, pour enseigner, pour organiser des ateliers et d’autres ressources à l’intention du personnel enseignant. » – « Sa capacité à établir des relations avec ses étudiants et à enseigner des concepts difficiles est réellement supérieure. »

Les travaux de recherche primés de Valerie se concentrent sur l’emploi d’outils technologiques numériques, mobiles et sociaux pour éveiller l’intérêt des étudiants dans le contenu et le contexte de leurs expériences d’apprentissage. Elle est co-auteure d’un grand nombre de publications, sa façon de présenter ses recherches est engageante et elle est toujours prête à partager ses expériences et son expertise.

Guidée par sa croyance selon laquelle « nous devons être le changement que nous voulons voir », Valerie est active dans la promotion des intérêts en ce qui concerne la révision de la structure de l’enseignement supérieur. Suivez-la sur Twitter @valerielopes.


Julie Mooney - Photo

Julie Mooney
Conseillère pédagogique
Coordinatrice, Centre pour l’éducation pour la paix de Dawson
Collège Dawson

La philosophie de Julie sur le leadership par les pairs rend hommage à la danse de l’apprentissage relationnel (socio-constructivisme) et aux diverses manières de savoir (litéracies). Elle a foi dans le leadership qui soutient l’apprentissage professionnel continu, l’intrapreneurship et le développement de la personne tout entière.

Julie est une éducatrice curieuse, bienveillante et inventive. Elle puise dans ses connexions professionnelles et son expérience en enseignement au niveau collégial et universitaire, en développement de programmes d’études dans des centres de formation au maintien de la paix en Afrique occidentale et centrale, en pédagogie dans un centre d’enseignement et d’apprentissage, en leadership en matière d’éthique de recherche et en tant que responsable de la création d’un centre d’éducation pour la paix, pour cultiver et maintenir sa pratique réflexive et pour informer sa recherche. Julie s’intéresse à la manière dont les communautés d’apprentissage peuvent jouer le rôle de cadre organisationnel pour l’inclusion d’informations, et tenir le rôle de lieu de développement professionnel.

Ses supérieurs disent d’elle : « Elle assure le leadership par les pairs de façon généreuse et […] elle encourage ses collègues à réfléchir de façon créative, à poursuivre leurs intérêts professionnels et à développer continuellement leurs capacités en tant qu’éducateurs et mentors à part entière. » En soutien à sa candidature pour le Prix d’excellence pour éducateurs du secteur collégial, ses collègues ont déclaré : « Julie aide à établir des environnements sécuritaires pour le co-apprentissage » – « Elle démystifie les approches et les contenus mal connus en posant des questions judicieuses et en partageant son propre cheminement d’apprentissage » – « Julie est une force de motivation qui, par ses paroles et ses actions substantielles, a inspiré les enseignants et les étudiants. »

Julie est la représentante du Québec dans la communauté des éducateurs du secteur collégial de la SAPES, elle est également membre du Groupe des retraites de travail d’écrivains de l’ACEA Canada, Avancement des connaissances en enseignement et en apprentissage.


OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Steve Musson
Enseignant, Département d’études de loisirs
Collège Langara

L’approche de Steve pour enseigner est clairement téléologique. Il se pose sans cesse des questions de réflexion telles que : « Quel est le but (les objectifs ultimes) de mes initiatives d’enseignement? » et « Est-ce que mes choix et mes actions me permettent d’avancer vers mes objectifs en tant qu’enseignant? » Ces questions peuvent sembler abstraites mais en réalité, elles ont un impact énorme sur le comportement quotidien d’un enseignant et sur l’impact à long terme d’un enseignant sur ses étudiants.

Steve s’engage continuellement et de façon durable à s’améliorer en tant qu’enseignant. Il y parvient par le biais du processus de « pratique délibérée ». Il ne suffit pas de travailler d’arrache-pied pour être un bon enseignant, ce n’est pas non plus une question de talent naturel. Il s’agit principalement de s’appliquer attentivement à faire ce que l’on fait le mieux. Cela veut dire que parfois, les bons enseignants paraissent être des « experts » car ils sont continuellement en train d’expérimenter, d’apprendre de nouvelles choses et parfois de ramasser les morceaux d’une idée un peu trop avant-gardiste.

Steve croit également que le bon enseignement est une entreprise collective. Les bons enseignants ont besoin d’autres bons enseignants pour prospérer. Il existe certaines formes d’enseignement et d’apprentissage qui ne peuvent s’accomplir que lorsque plusieurs enseignants évoluent d’un groupe de personnes qui travaillent ensemble en un collectif de collègues.


Chris W

Chris Whittaker
Coordinateur des professeurs de physique et du programme de sciences
Collège Dawson

Ses collègues font remarquer qu’en tant que leader, Chris fait des efforts continus pour améliorer l’apprentissage des étudiants. Ils soulignent son engagement pour l’avancement de l’enseignement de la physique grâce à la recherche et à l’innovation, à ses activités de mentorat par les pairs et bien sûr, à ses salles de classe où il pratique l’apprentissage actif. En tant qu’enseignant, Chris se concentre sur la création d’activités d’apprentissage efficace qui prennent en considération l’étudiant individuel tout en tenant compte des avantages de l’engagement collaboratif. Il n’oublie pas que ses étudiants doivent également s’amuser et voir la beauté d’étudier la physique, et ses étudiants disent que le fait qu’il partage avec eux de nombreuses expériences personnelles rend son enseignement significatif pour eux tout en le rendant lui-même plus approchable.