2017 3M National Teaching Fellows

Press Release

The Society for Teaching and Learning in Higher Education and 3M Canada are pleased to announce this year’s 3M National Teaching Fellows:

Communiqué de presse

La Société pour l¹avancement de la pédagogie dans l’enseignement supérieur et la compagnie 3M Canada sont heureuses d’annoncer les noms des lauréats nationaux 3M en enseignement de cette année :

 

Greg Evans, Department of Chemical Engineering & Applied Chemistry | Département de génie chimique et de chimie appliquée,
University of Toronto | Université de Toronto
Alison Flynn, Chemistry and Biomolecular Sciences | Chimie et sciences biomoléculaires, 
University of Ottawa | Université d’Ottawa

James Fraser, Physics | Physique,
Queen’s University | Université Queen’s

Timothy S. O’Connell, Department of Recreation and Leisure Studies | Département des études en récréologie et en loisirs,
Brock University | Université Brock

Nicola Simmons, Education | Éducation,
Brock University | Université Brock

Alan Steele, Department of Electronics | Département électronique,
Carleton University | Université Carleton

Gordon Stubley, Mechanical and Mechatronics Engineering | Génie mécanique et mécatronique,
University of Waterloo | Université de Waterloo

Glen Van Brummelen, Mathematics | Mathématiques,
Quest University | Université Quest

Jay Wilson, Department of Curriculum Studies, College of Education | Département d’études du programme, Collège d’éducation,
University of Saskatchewan | Université de la Saskatchewan

Shelly Wismath, Liberal Education Program | Programme d’éducation libérale,
University of Lethbridge | Université de Lethbridge


Greg Evans
Department of Chemical Engineering & Applied Chemistry | Département de génie chimique et de chimie appliquée,
University of Toronto | Université de Toronto
3MNTF2017 EVANS, Greg_scaled

Greg Evans is an environmental engineer whose students are encouraged to think of themselves as global citizens, putting their engineering skills to work for social change. He has shifted the perception of what engineering education could be. In courses such as “From Role Play to Reality,” students work on projects like an eco-tourism resort on an Aboriginal reserve in the Northwest Territories or an analysis of air pollution from Toronto’s airport rail link. He has co-developed with a student the “Team Effectiveness Learning System,” a web-based tool that supports personalized learning of team skills in very large undergraduate courses. He also created the Leadership Infusion Initiative as a way to provide all undergraduate engineering students with a basic understanding of leadership.

Building bridges matters to Greg: he has supported diversity initiatives for the Aboriginal, Black, and LGBTQ communities. He also led a substantial expansion of outreach programs in an effort to encourage elementary and high school students to pursue higher education in science and engineering. Greg is helping to establish engineering education as a profession, through initiatives such as the Institute for Leadership Education in Engineering and the Graduate Collaborative Program in Engineering Education.

 

Greg Evans est un chimiste de l’environnement dont les étudiants sont encouragés à se considérer comme des citoyens du monde et à appliquer leurs compétences en génie en faveur du changement social. Il a modifié la perception de ce que pourraient être les études en génie. Dans des cours tels que « From Role Play to Reality » (Du jeu de rôle à la réalité), les étudiants travaillent sur des projets tels qu’un centre d’écotourisme dans une réserve autochtone des Territoires du Nord-Ouest ou encore une analyse de la pollution atmosphérique causée par la liaison ferroviaire de l’aéroport de Toronto. Il a co-développé avec un étudiant le « Team Effectiveness Learning System » (Système d’apprentissage basé sur l’efficacité du travail de groupe), un outil internet qui favorise l’apprentissage personnalisé de compétences de groupe dans une très grande classe d’un cours de premier cycle. Il a également créé la « Leadership Infusion Initiative » (L’initiative d’infusion du leadership) en tant que moyen de donner à tous les étudiants en génie au niveau du premier cycle une compréhension de base du leadership.

Greg considère qu’il est important de jeter des ponts : il a soutenu des initiatives de diversité à l’intention des autochtones, des Noirs et des membres des communautés LGBTQ. Il a également dirigé une expansion importante de programmes de rayonnement dans l’espoir d’encourager les élèves des écoles élémentaires et secondaires à faire des études supérieures en sciences et en génie. Greg participe à l’établissement de la formation en génie en tant que profession grâce à des initiatives telles que l’Institute for Leadership Education in Engineering et le Graduate Collaborative Program in Engineering Education, le tout premier programme de formation en génie au niveau des cycles supérieurs du Canada.



Alison Flynn
Chemistry and Biomolecular Sciences | Chimie et sciences biomoléculaires,
University of Ottawa | Université d’Ottawa
3MNTF2017 FLYNN, Alison(2)_scaled

Alison Flynn’s student comments say it all: “Amazing, amazing, amazing professor-shared the material effectively, easy to follow, made every part of the course easy to understand” — not the typical comments for organic chemistry, often considered one of the toughest courses to pass in university. A colleague describes her as a chemistry education superstar for her intelligence, expertise, versatility, and sheer energy. A leader in the use of technology in the classroom, she collaborates with students and uOttawa’s Teaching and Learning Support Service to develop open access online tools to teach students chemistry nomenclature and core concepts in French and English, used by tens of thousands of students worldwide.

As well as being a first-rate instructor, Alison is a pioneer in chemistry education research in Canada; she is one of the first faculty members to supervise graduate students in this area. Her research has made her a sought-after speaker on how to effectively and efficiently “flip” the classroom so that students can learn simple concepts at home and undertake problem-solving in class. She and her colleagues have implemented and evaluated a new organic chemistry curriculum at the University of Ottawa, a curriculum that replaces rote memorization with deep learning processes. Her articles in the most renowned international journals for chemistry education have been highlighted by editors. An innovator and scholarly teacher, she is truly transforming the teaching of the life sciences at the University of Ottawa and beyond.

 

Les commentaires des étudiants d’Alison Flynn sont révélateurs : « Professeure extraordinaire, extraordinaire, extraordinaire – a partagé la documentation de façon efficace, facile à suivre, a rendu chaque composante du cours facile à comprendre » – ces commentaires ne sont pas exactement typiques pour les cours de chimie organique, qui sont souvent considérés comme les cours les plus difficiles à réussir à l’université. Une collègue décrit Alison comme une super-star dans le domaine de l’enseignement de la chimie pour son intelligence, son expertise, sa versatilité et sa pure énergie. Elle est un leader dans l’utilisation de la technologie en salle de classe, elle collabore avec les étudiants et avec les services de soutien à l’enseignement et à l’apprentissage afin de créer des outils internet en libre accès pour enseigner aux étudiants la nomenclature de chimie et les concepts-clés en français et en anglais, outils qui sont utilisés par des milliers d’étudiants dans le monde entier.

Non seulement Alison est une enseignante de premier ordre, elle est également une pionnière en enseignement de la chimie et en recherche sur la chimie au Canada : elle est une des premières professeures à avoir dirigé des étudiants de cycles supérieurs dans ce domaine. Ses recherches ont fait d’elle une conférencière très demandée pour expliquer comment « faire pivoter » la classe de façon efficace afin que les étudiants puissent apprendre les concepts simples à la maison et consacrer leur temps en classe à résoudre les problèmes. Avec ses collègues, elle a mis en oeuvre et évalué un nouveau programme d’études de chimie organique à l’Université d’Ottawa, programme qui remplace la mémorisation mécanique par des processus d’apprentissage approfondi. Ses articles, publiés dans les revues internationales de chimie les plus réputées, ont été mis en valeur par les éditeurs. Une enseignante innovatrice et savante, Alison transforme réellement l’enseignement des sciences à l’Université d’Ottawa et au-delà.



James Fraser
Physics | Physique,
Queen’s University | Université Queen’s
SAMSUNG

James creates communities of learning where students participate as “apprentice scientists” who can experience the exhilaration of being partners in knowledge-making and knowledge-sharing. His ability to inspire enthusiasm for physics has attracted increasing numbers of students to the discipline and reduced the gender gap in physics at Queen’s.

Nothing is more rewarding for James than seeing the lightbulb come on for students when they make leaps of understanding. He is advancing the trend of forming student-professor partnerships both in research and in teaching. A specialist in laser optics, he connects his research passion for light with his educational goal of illuminating the complexities of physics, especially for first-year students. The stories of the lab become his course material. At the same time, he sees his classrooms as demonstration sites for new teaching approaches and engages students at all levels, from novice to advanced, in contributing to his course development and pedagogical innovation.

But his students are not the only beneficiaries of his visionary teaching. Fellow faculty are invited to observe his novel teaching approaches, and he mentors colleagues as they introduce their own new teaching strategies. He is appreciated on an international level for helping to transform how physics is taught, bringing intellectual generosity to the field.

 

James crée des communautés d’apprentissage dans lesquelles les étudiants deviennent des « apprentis scientifiques » et peuvent faire l’expérience de l’euphorie que l’on ressent à être un des partenaires lors de la création de la connaissance et du partage des connaissances. Son aptitude à inspirer l’enthousiasme pour la physique a attiré un nombre grandissant d’étudiants à l’étude de la discipline et a réduit l’écart hommes-femmes en physique à l’Université Queen’s.

Rien n’est plus gratifiant pour James que de voir la lumière s’allumer chez les étudiants quand ils font des bonds de compréhension en avant. Il fait avancer la tendance qui consiste à former des partenariats entre étudiants et professeurs tant en recherche qu’en enseignement. Spécialiste en optique laser, il relie sa passion pour la recherche en lumière avec son objectif éducationnel qui est d’illuminer les complexités de la physique, surtout parmi les étudiants de première année. Les histoires du laboratoire deviennent son matériel de cours. En même temps, il considère ses salles de classe comme des lieux de démonstration de nouvelles approches d’enseignement et mobilise les étudiants de tous les niveaux, des plus novices aux plus avancés, pour contribuer au développement de ses cours et à l’innovation pédagogique.

Mais ses étudiants ne sont pas les seuls bénéficiaires de son enseignement visionnaire. Ses collègues sont invités à observer ses approches d’enseignement novatrices et il est le mentor de ses collègues quand ceux-ci introduisent leurs propres nouvelles stratégie d’enseignement. Il est apprécié au niveau international et reconnu pour avoir aidé à transformer la manière dont la physique est enseignée, et pour avoir apporté une générosité intellectuelle à la discipline.



Timothy S. O’Connell
Department of Recreation and Leisure Studies | Département des études en récréologie et en loisirs,
Brock University | Université Brock
3MNTF2017 OCONNELL, Tim2_scaled

Through his innovative “BaseCamp,” Tim O’Connell takes novice students with little experience in outdoor recreation and exposes them to hiking, canoeing, and rock-climbing in order to foster student success and leadership skills. That model has been adopted as a best practice by other Canadian universities. Tim has also led wilderness trips for groups of people with cognitive, emotional, mental, and physical disabilities. His broad view of the outdoors helps students think differently about how they engage with and respect diverse forms of relationship with the natural world. He literally and figuratively takes his students on a walk across the curriculum in an authentic, thoughtful and student-centred way. For Tim, students are sense makers who make their own meaning from their experiences.

His philosophy is to lead from behind or lead from beside. He designs course components that include content that is both theoretically relevant and applicable to the students’ experience at the same time. Tim encourages deep reflection and awakens new insights through methods such as journaling: the result is that students leave with a new appreciation for engaging with the outdoors. His high-profile research in experiential education and its subsequent pedagogical applications in curriculum changes, program redesigns, and outdoor education labs have made him a leader both inside and outside his discipline.

Grâce à son programme novateur « BaseCamp » (Camp de base), Tim O’Connell accompagne des étudiants novices sans grande expérience dans des activités de récréation en plein air et les expose à la randonnée, au canotage et à l’escalade afin d’encourager leur réussite scolaire et leurs aptitudes en matière de leadership. Ce modèle a été adopté par d’autres universités canadiennes comme étant la meilleure pratique. Tim a également dirigé des expéditions en régions sauvages pour des groupes de personnes ayant des handicaps cognitifs, émotionnels, mentaux et physiques. Sa connaissance approfondie des activités en plein air aide les étudiants à penser différemment concernant la manière dont ils s’investissent dans le monde naturel et respectent diverses formes de rapports avec ce monde. Littéralement et figurativement, il guide ses étudiants dans une marche à travers le programme d’études d’une manière authentique, attentionnée et centrée sur l’étudiant. Pour Tim, les étudiants sont des créateurs de sens qui créent leur propre sens à partir de leurs expériences.

Sa philosophie est de mener de l’arrière ou de mener en côte à côte. Il crée des composantes de cours qui comprennent un contenu qui est à la fois pertinent théoriquement et en même temps applicable à l’expérience de l’étudiant. Tim encourage la réflexion profonde et éveille de nouvelles perspectives grâce à des méthodes telles que la tenue d’un journal : le résultat, c’est que les étudiants terminent le cours avec une nouvelle appréciation pour s’investir dans les activités de plein air. Sa recherche de pointe dans le domaine de l’éducation par l’expérience et ses applications pédagogiques subséquentes en matière de changements dans les programmes d’études, de remaniements des programmes et de laboratoires d’éducation en plein air ont fait de lui un leader à la fois au sein de sa discipline et au-delà.



Nicola Simmons
Education | Éducation,
Brock University | Université Brock
3MNTF2017 SIMMONS, Nicola_scaled

Nicola’s Education students might be asked to rewrite a course reading as a free verse poem or to consider the connection between theory and practice by building their thoughts with Lego. By freeing the creative spirit, this kind of pedagogy pushes students not only to make new connections but to see old connections from a new standpoint, which brings them into deeper critical conversations and engagement with the material. She is centrally concerned with the quality of students’ educational experiences and with their ability to function as critically informed learners across their lifespan. Nicola clearly walks the talk of best practices in adult learning.

Her impact on teaching and learning stems from her commitment to mentoring others. This is where her heart’s work lies. She is a pioneer who champions the scholarship of teaching and learning (SoTL) in Canada and internationally, building a better teaching and learning landscape in Canada. She established SoTL Canada, chaired the Educational Developers’ Caucus, and served as Vice-President for the International Society for the Scholarship of Teaching and Learning. At the heart of these innovative techniques and influential scholarship, though, is a teacher with a profound effect on her students and colleagues. As she puts it, “ultimately, my leadership is about moving out of the way so others can move into leadership roles.”

 

Les étudiants en éducation de Nicola peuvent avoir comme devoir à ré-écrire un texte qu’ils devaient lire sous forme de poème en vers libres ou encore à examiner la connexion entre la théorie et la pratique en construisant leurs pensées avec des Lego. Cette sorte de pédagogie libère l’esprit créatif et pousse les étudiants non seulement à établir de nouvelles connexions mais également à voir les vieilles connexions sous un nouveau jour, ce qui les amène à participer à des conversations critiques plus profondes et à s’investir dans la matière enseignée. Nicola se préoccupe principalement de la qualité des expériences des étudiants en éducation ainsi que de leur aptitude à fonctionner en tant qu’apprenants bien informés tout au long de leur vie. Il est clair que Nicola pratique ce qu’elle prêche en ce que concerne les meilleures pratiques dans le domaine de la formation des adultes.

Son impact sur l’enseignement et l’apprentissage provient de son engagement à agir comme mentor pour autrui. C’est là que le travail qui lui tient à coeur se situe. Elle est une pionnière qui défend l’avancement des connaissances en enseignement et en apprentissage (ACEA) au Canada et dans le monde en érigeant un meilleur paysage d’enseignement et d’apprentissage au Canada. Elle a créé l’ACEA Canada, elle a présidé le Réseau des formateurs en pédagogie de l’enseignement supérieur et elle a été vice-présidente de la Société internationale pour l’avancement de la pédagogie. Toutefois, au coeur de ces techniques innovatrices et de cette érudition influente se trouve une enseignante qui a un effet profond sur ses étudiants et sur ses collègues. Comme elle le dit elle-même : « en fin de compte, mon leadership consiste à me mettre de côté pour que les autres puissent assumer des rôles de leadership. »



Alan Steele
Department of Electronics | Département électronique,
Carleton University | Université Carleton
Carelton University Engineering faculty head shots. Photo by Blair Gable

The magic of communication made possible by technology inspires students as they participate in electrical engineering research with Alan Steele. Students comment on how much they enjoy his courses, and one has even said: “too bad it was so short!” He is committed to helping aspiring engineers develop their creative and analytical dispositions as well as the practical skills they need to succeed on their journey. His graduates have become leading research engineers who push the boundaries of optical communications.

Students develop a passion for communication technologies when they engage with Alan. Through project-based pedagogy he makes complex concepts understandable, brings them to life, and connects them to real-life situations. A field trip to the Canada Science and Technology Museum inspired students to explore traditional radio communication and ultimately to establish the Carleton University Amateur Radio Club, and they invited Alan to be advisor and mentor.

Alan’s impressive commitment to improving student learning is transforming the way that electronics and electrical engineering are taught. He has designed technologically innovative programs to supplement what is offered in courses, and he has played an inspirational role in mentoring colleagues to adopt learning-centred approaches in engineering. Alan is on a passionate quest to inspire new generations of engineers by capturing their imaginations and enabling them to push the boundaries of communication technologies.

 

La magie de la communication rendue possible par la technologie inspire les étudiants quand ils participent aux recherches en génie électrique d’Alan Steele. Les étudiants font des commentaires dans lesquels ils disent combien ils apprécient ses cours, l’un d’eux a même dit : « dommage que le cours ait été si court! » Alan s’engage à aider les futurs ingénieurs à développer leurs dispositions créatrices et analytiques ainsi que les aptitudes pratiques dont ils auront besoin pour réussir dans leur vie. Après avoir obtenu leur diplôme, ses étudiants sont devenus des ingénieurs de recherche de premier ordre qui repoussent les limites des communications optiques.

Les étudiants développent une passion pour les technologies de communication quand ils suivent un cours avec Alan. Grâce à une pédagogie basée sur la réalisation de projets, il rend compréhensibles les concepts complexes, il leur donne vie et les relie à des situations de la vie réelle. Une sortie au Musée des sciences et de la technologie du Canada a inspiré ses étudiants à explorer la communication par radio traditionnelle et par la suite à établir le Carleton University Amateur Radio Club (Club de radio-amateurs de l’Université Carleton), et ils ont invité Alan à être leur conseiller et leur mentor.

L’engagement impressionnant d’Alan à améliorer l’apprentissage des étudiants transforme la manière dont l’électronique et le génie électrique sont enseignés. Il a créé des programmes technologiquement novateurs pour enrichir ce qui est offert dans les cours et il a joué un rôle inspirant de mentor auprès de ses collègues pour adopter des approches centrées sur l’apprentissage en génie. Alan poursuit une recherche passionnée pour inspirer les nouvelles générations d’ingénieurs en captivant leur imagination et en leur permettant de repousser les limites des technologies de communication.



Gordon Stubley
Mechanical and Mechatronics Engineering | Génie mécanique et mécatronique,
University of Waterloo | Université de Waterloo
3MNTF2017 STUBLEY, Gordon_scaled

Gordon has had a transformative impact on his university: as one colleague says “if you want a teaching and learning initiative at Waterloo to have legs, give it to Gord.” A mechanical engineering professor, he has had a campus-wide impact on both students and colleagues from Arts to Math to Health Sciences. He has changed the culture around teaching, acting as a guide committed to making teaching count and to helping his colleagues and his students succeed. Some of that change includes Waterloo’s Teaching Fellows program, their annual teaching and learning conference, and their new English literacy program.

He believes his role as a teacher is to “help his students realize the limitations in their present understanding, feel safe in giving up the security of their present view, and build a new and broader framework for successfully tackling engineering challenges.” He is a teacher who always puts students first. His depth of knowledge both in his field and in the craft of teaching, coupled with his passion with sharing that with others, makes him an exceptional educator. He has led to a renaissance in teaching in the Engineering Faculty and in the university as a whole. His is a story of firsts that last.

 

Gordon a eu un impact transformateur sur son université : un de ses collègues a déclaré que « si vous voulez qu’une initiative d’enseignement et d’apprentissage à Waterloo ait des jambes, donnez-là à Gord. » Professeur de génie mécanique, Gord a eu un immense impact à la fois sur ses étudiants et sur ses collègues, des départements de lettres à celui des mathématiques en passant par le département des sciences de la santé. Il a transformé la culture de l’enseignement en jouant le rôle de guide déterminé à faire en sorte que l’enseignement compte et à aider ses collègues et ses étudiants à réussir. Parmi certains des changements dont il est responsable, on compte le programme « Teaching Fellow » de l’Université de Waterloo, le colloque annuel sur l’enseignement et l’apprentissage et le nouveau programme de littéracie en anglais.

Gordon pense que son rôle en tant que professeur est « d’aider les étudiants à réaliser les limites de leur compréhension actuelle, de se sentir suffisamment à l’aise pour abandonner la sécurité de leur pensée actuelle et de développer un nouveau cadre plus vaste afin de réussir à relever les défis des études en génie. » Gordon est un enseignant qui place toujours ses étudiants au premier plan. La profondeur de ses connaissances à la fois dans son domaine et dans l’art d’enseigner, ainsi que sa passion pour le partage avec autrui, font de lui un éducateur exceptionnel. Il a été à la tête d’une renaissance de l’enseignement dans la faculté de génie et dans l’université dans son ensemble. Il représente une histoire de premières qui perdurent.



Glen Van Brummelen
Mathematics | Mathématiques,
Quest University | Université Quest
Quest University staff HS portraits

Glen’s mantra is “I don’t teach mathematics; I teach students.” He engages his students utilizing provocative questions, student-centred activities, and discovery-based methods. His approach is warm and open, and “he is phenomenally sensitive to the perspectives needed for the appropriate development of mathematics in the lives of our students.” His empowering approach to education has had a phenomenal impact on his students and propelled them to great heights, as in one example from his Spherical Trigonometry class. This undergraduate class of first-year students was so engaged in the material and so unencumbered by traditional approaches to inquiry that they were able to discover a logical flaw in a fundamental theorem proof that had stood since 1807.

Glen was one of the founding tutors of Quest University. He helped create the principles for this revolutionary approach to education, an interdisciplinary, block-based model that is now being adopted around the world. A mentor to fellow faculty in this unique curriculum, he uses teaching triads to support innovative and ground-breaking instruction. Indeed his impact can be felt in the comment of one of his former students: “Glen opened my eyes to this whole world of possibilities of mathematics and what incredible things can be done with it.”

 

Le leitmotiv de Glen est le suivant : « je n’enseigne pas les mathématiques, j’enseigne à des étudiants. » Il éveille l’intérêt de ses étudiants en posant des questions provocatrices, en organisant des activités centrées sur l’étudiant et en utilisant des méthodes basées sur la découverte. Son approche est chaleureuse et ouverte et il est « phénoménalement sensible aux perspectives nécessaires pour le développement approprié des mathématiques dans la vie de nos étudiants. » Son approche stimulante envers l’éducation a eu un impact grandiose sur ses étudiants et les a propulsés à des sommets élevés, tel que cet exemple de ce qui s’est passé dans son cours de trigonométrie sphérique. Les étudiants de ce cours de première année de premier cycle ont été tellement mobilisés par la matière enseignée et tellement libérés des entraves des approches traditionnelles à l’interrogation qu’ils ont été en mesure de découvrir un défaut logique dans la preuve d’un théorème fondamental qui était accepté depuis 1807.

Glen est l’un des membres fondateurs de l’Université Quest. Il a participé à la création des principes de cette approche révolutionnaire aux études, un modèle interdisciplinaire basé sur les blocs aujourd’hui adopté dans le monde entier. Il agit comme mentor auprès de ses collègues au sein de ce programme d’études unique et utilise des triades d’enseignement pour faciliter son instruction novatrice et révolutionnaire. En fait, l’impact qu’il a sur ses étudiants peut se ressentir dans le commentaire suivant de l’un de ses anciens étudiants : « Glen m’a ouvert les yeux sur ce monde de possibilités que sont les mathématiques et sur les choses incroyables qu’on peut faire avec. »



Jay Wilson
Department of Curriculum Studies, College of Education | Département d’études du programme, Collège d’éducation,
University of Saskatchewan | Université de la Saskatchewan
ADE Global Institute 2014 Wilson, Jay

Jay Wilson is “a consummate educator with ridiculous levels of energy and an insatiable desire to improve himself and inspire his students to do the same.” As a teacher of educational technology, Jay is always innovating, finding ways to include authentic experiential learning and to enhance the learning environment. This includes changing the location of a video design course to rustic labs in a remote setting that might be hostile for technology, but which was perfect for organically and relentlessly focussing his students on learning. His colleague says, “He does this masterfully, and as a result, students receive a learning experience that is unique, substantial, and lasting – and just the right amount of terrifying.”

Jay has shifted his university culture by re-energizing teaching through workshops, mentoring, and “Transforming Teaching” courses. He has created new programs and supported other departments to develop programs, including a certificate in indigenous languages. As a mentor, Jay is one of those rare people who has “personal gravity”: people flock to him because, as a past student says, “You can’t teach someone how to care. They either do, or they don’t. Jay does.”

 

Jay Wilson est « un éducateur accompli qui possède une énergie incroyable et qui a un désir insatiable de s’améliorer et d’inspirer ses étudiants à en faire de même. » En tant qu’enseignant de technologie éducative, Jay innove constamment et trouve des manières d’inclure un apprentissage par l’expérience authentique et d’améliorer l’environnement d’apprentissage. Par exemple, il change le lieu d’un cours sur la création de vidéos qu’il transporte dans un endroit rustique éloigné qui pourrait être hostile pour la technologie mais qui est parfait pour que ses étudiants se concentrent organiquement et sans relâche sur l’apprentissage. Ses collègues déclarent : « il fait tout cela en maître et au bout du compte, les étudiants obtiennent une expérience d’apprentissage unique, substantielle et durable – et juste assez d’épouvante. »

Jay a fait basculer sa culture universitaire en ré-énergisant l’enseignement par le biais d’ateliers et de mentorat et en créant des cours qui transforment l’enseignement. Il a mis sur pied de nouveaux programmes et aidé d’autres départements à développer leurs programmes, y compris un certificat en langues autochtones. En tant que mentor, Jay est l’une des rares personnes qui a une « gravité personnelle » : les gens sont attirés vers lui car, comme le déclare un ancien étudiant : « On ne peut pas enseigner aux gens comment se soucier des autres. Soit ils le font, soit ils ne le font pas. Jay le fait. »

 



Shelly Wismath
Liberal Education Program | Programme d’éducation libérale,
University of Lethbridge | Université de Lethbridge
3MNTF2017 WISMATH, Shelly_scaled

Shelly Wismath is “teaching ninja,” quiet, subtle and determined leader who has demonstrated what can be accomplished through sustained engagement with the intersection of research, teaching, and outreach. Colleagues say “Shelly is an unlikely teaching hero.” In her soft-spoken approach, she is recognized for her dedication to curriculum innovation, honing her teaching, mentoring colleagues, verifying the effectiveness of her strategies through research, and sharing her unmitigated joy in teaching. Shelly leads and mentors colleagues with gracious diplomacy.

She is an institution-builder, a key architect of the infrastructure for excellence in teaching at the University of Lethbridge by solidifying the Teaching Centre, laying the foundation for key programs for support of teaching across campus. A distinguished scholar in abstract algebra, Shelly has transitioned from a recognized mathematician to a leader in liberal education, focusing on the scholarship of teaching and learning. She is a pioneer and role model for women in STEM, and students share stories of moving from fearing math to being incredibly empowered and confident in their abilities to solve problems and understand mathematical principles in a way that transcends their academics to impact success in life. Finally, Shelly is recognized for her passion and leadership in revitalizing liberal education, working with colleagues to build the program from the first-year experience cohort to the capstone course, reaffirming liberal education as central to the university’s mission. Her colleagues say Shelley “creates a community of inquiry in which students and instructors learn together to mutually construct knowledge and understanding and respect each other’s expertise.”

 

Shelly Wismath est une « ninja enseignante », un leader tranquille, subtile et déterminé qui a montré ce qui peut être accompli par le biais d’une mobilisation soutenue avec l’intersection de la recherche, de l’enseignement et des activités de rayonnement. Ses collègues disent que « Shelly est un héros d’enseignement invraisemblable. » Avec ses manières douces et pacifiques, elle est reconnue pour son dévouement à l’innovation dans les programmes d’études, pour affiner son enseignement, agir comme mentor auprès de ses collègues, vérifier l’efficacité de ses stratégies par le biais de la recherche et partager son plaisir absolu à enseigner. Shelly mène et guide ses collègues avec une diplomatie bienveillante.

Shelly est une bâtisseuse d’institution, une architecte-clé de l’infrastructure de l’excellence en enseignement à l’Université de Lethbridge : elle a consolidé le Centre de pédagogie et posé les jalons de programmes-clés qui visent à soutenir l’enseignement d’un bout à l’autre du campus. Shelly est une éminente érudite en algèbre abstraite qui, de mathématicienne renommée, est devenue un leader en éducation libérale qui se concentre sur le haut savoir en enseignement et en apprentissage. Elle est une pionnière et un modèle de rôle pour les femmes dans le domaine des sciences, de la technologie, du génie et des mathématiques (STEM). Ses étudiants racontent comment, craignant au début les mathématiques, ils sont devenus incroyablement autonomes et confiants en leurs aptitudes à résoudre des problèmes et à comprendre les principes mathématiques d’une manière qui transcende leurs études universitaires pour avoir un impact sur leur réussite dans la vie. Pour finir, Shelly est reconnue pour sa passion et son leadership dans la revitalisation de l’éducation libérale, pour son travail avec ses collègues à mettre sur pied le programme de l’expérience de la cohorte de première année jusqu’au cours qui vient couronner les études, pour réaffirmer que l’éducation libérale est centrale à la mission de l’université. Ses collègues disent de Shelly qu’elle « crée une communauté d’apprentissage dans laquelle les étudiants et les instructeurs apprennent ensemble et élaborent mutuellement la connaissance et la compréhension et respectent l’expertise des uns des autres. »