2017 3M National Student Fellows

Press release

The Society for Teaching and Learning in Higher Education and 3M Canada are pleased to announce this year’s 3M National Student Fellows:

Communiqué de presse

La compagnie 3M Canada et la Société pour l’avancement de la pédagogie dans l’enseignement supérieur ont le plaisir de présenter les lauréats de 2017 du Prix national d’excellence 3M pour étudiants:

 

Laura Yvonne Bulk, Rehabilitation Science | Science de rétablissement
University of British Columbia | Université de la Colombie-Britannique
Jacky Chan, Education | Éducation
Lakehead University | Université Lakehead
Naina Garg, Economics and Finance | Économiques et finances
Saint Mary’s University | Université Saint Mary’s

Erin Hayward, Environmental and Life Sciences | Sciences de l’environnement et de la vie
Trent University | Université Trent
Bai Bintou Kaira, Chemical Engineering | Genie chimique
Dalhousie University | Université Dalhousie

Aakriti Kapoor, Education | Éducation
University of Toronto | Université de Toronto
Sarah Khan, Biochemistry | Biochimie
University of Victoria | Université de Victoria

Anika Riopel, Theatre Arts and Environment, Sustainability & Society | Arts de la scène, et l’environnement, la durabilité & la société
Dalhousie University | Université Dalhousie
Caitlin Salvino, Human Rights and Transnational Law | Droits de la personne et le droit transnational
Carleton University | Université Carleton
Jory Smallenberg, Sociology | Sociologie
University of British Columbia | Université de la Colombie-Britannique


Laura Yvonne Bulk
Rehabilitation Science | Science de rétablissement
University of British Columbia | Université de la Colombie-Britannique

Laura is grateful to live and learn on the traditional territories of the Musqueam and Coast Salish Peoples.

Motivated by a passion for justice and meaningful scholarship conducted with integrity leading to action, Laura is an advocate, public scholar, teacher and mentor, occupational therapist (OT), servant leader, dedicated volunteer, and activist. Her doctoral work is focused on enhancing understanding, promoting diversity, and upholding human dignity. As a public scholar she pursues collaborations that will benefit the academic and wider community.

Laura serves on and chairs numerous committees, she has co-founded national networks, and engages in mentoring and teaching. In all this, Laura hopes to be known for her willingness to serve others through humble leadership. She is knowledgeable and constantly learning, compassionate, assertive and sincere. Her doctoral work will equip her with skills, training, and networks necessary to inform and advocate for social/policy change.

She hopes to continue into a career that will involve making recommendations to policymakers, participating in initiatives designed to combat stigmatization, and continuing to facilitate research that will contribute to positive change in Canada and beyond. Although her goals may seem grand, Laura demonstrates the tenacity and leadership needed to reach them.

Laura est reconnaissante d’avoir la possibilité de vivre et d’apprendre sur le territoire traditionnel des Musqueams et des Salishes de la côte.

Motivée par une passion pour la justice et l’érudition significative menée avec intégrité et aboutissant à l’action, Laura est active dans bien des domaines : défense des droits, chercheuse publique, enseignante et mentor, ergothérapeute, dirigeante serviteur, bénévole dévouée et activiste. Son travail de doctorat se concentre sur l’amélioration de la compréhension, la promotion de la diversité et la préservation de la dignité humaine. En tant que chercheuse publique, elle est en quête de collaborations qui bénéficieront à la fois au milieu académique et à la communauté dans son ensemble.

Laura est membre de nombreux comités et préside certains d’entre eux. Elle a co-fondé des réseaux nationaux et est active dans l’enseignement et le mentorat. Grâce à tout cela, Laura espère être reconnue pour sa volonté de servir autrui par le biais de son humble leadership. Elle a de vastes connaissances et est continuellement en train d’apprendre, elle a de la compassion, elle est assertive et sincère. Son travail de doctorat va pouvoir lui permettre d’acquérir les compétences et la formation nécessaires et de rejoindre les réseaux appropriés pour informer et défendre les droits relatifs aux changements sociaux et politiques.

Elle espère continuer son travail et se lancer dans une carrière qui comprendra des propositions de recommandations aux responsables politiques et la participation dans des initiatives conçues pour lutter contre la stigmatisation. Elle voudrait continuer à faciliter la recherche qui contribuera à apporter des changements positifs au Canada et au-delà. Bien que ses objectifs puissent paraître énormes, Laura démontre qu’elle possède la ténacité et le leadership nécessaires pour les atteindre.



Jacky Chan
Education | Éducation
Lakehead University | Université Lakehead

Jacky WL Chan is an outdoor educator and the co-founder and director of Zen’s Outdoor Leadership Camp for Youth (ZOLCY) – a volunteer driven Canadian NGO. ZOLCY’s mission is to cultivate self-development, outdoor leadership, and the pursuit of continuous education. Jacky leads groups to Jamaica and Nepal where he facilitates volunteer-driven service learning programs grounded in critical social justice initiatives.

Jacky has trained in martial arts for over twenty years and spent several months in China where he trained with the legendary Shaolin Warrior monks. He currently holds the title of “Sensei” as a third degree black belt in the art of Shotokan karate-do. He has studied yoga and meditation in India and Nepal and is a certified Laughter Yoga instructor.

Jacky is an avid traveler and has explored many regions of the world in pursuit of adventure, knowledge, and cultural understanding. In 2014/15 he cruised down the Amazon River in a cargo boat, trained in Chinese kickboxing in China, and motorcycled across Nepal and Northern India.

Jacky has a bachelor of education and a bachelor of outdoor recreation from Lakehead University and is currently working on his Med with a focus on social justice.

Jacky WL Chan est un éducateur plein air et co-fondateur et directeur du Zen’s Outdoor Leadership Camp for Youth (ZOLCY), une ONG canadienne fondée sur le bénévolat. La mission du ZOLCY est de cultiver le développement personnel, le leadership de plein air et la poursuite de l’éducation continue. Jacky dirige des groupes en Jamaïque et au Népal où il anime des programmes d’apprentissage par le service basés sur le bénévolat fondés sur des initiatives de justice sociale.

Jacky a suivi une formation en arts martiaux pendant plus de vingt ans et a passé plusieurs mois en Chine où il s’est entraîné avec les moines légendaires du monastère Shaolin. À l’heure actuelle, il est un « Sensei » et détient une ceinture noire troisième degré en karate-do shotokan. Il a étudié le yoga et la médication en Inde et au Népal et est instructeur agréé en yoga du rire.

Jacky est un voyageur passionné qui a exploré de nombreuses régions du monde à la poursuite d’aventures, de connaissances et de compréhension culturelle. En 2014-2015, il a descendu l’Amazone à bord d’un cargo, a suivi une formation de kickboxing chinoise en Chine et a traversé le Népal et le Nord de l’Inde en motocyclette.

Jacky est détenteur d’un baccalauréat en éducation et d’un baccalauréat en récréation de plein air de l’Université Lakehead et travaille à l’heure actuelle sur sa maîtrise en éducation axée sur la justice sociale.



Naina Garg
Economics and Finance | Économiques et finances
Saint Mary’s University | Université Saint Mary’s

Fluent in Spanish, English and Hindi, Naina is soon starting her Masters in Financial Economics. She brings leadership skills from managing a women empowerment Enactus project for Saint Mary’s in South America, which provided customized business training to impoverished artisan mothers and improved the lives of their young children. With her journalistic interests, Naina answered parenting queries for an Indian national magazine and completed a prestigious 6-week immersion fellowship at CBC Radio-Canada. With her teaching skills, she has tutored many poor, disabled children in India and taught 60+ lectures on various statistics and economics topics to Canadian MBA and undergraduate students. With her analytical and writing skills, she has published eight academic papers, even winning the Best Student Research Paper award at the Higher Education Advances Conference in Spain for her work on exam reliability. She continues to investigate the reliability of multiple-choice exam scores and exam length in higher education. With her finance skills, she is researching the risks of credit and equity markets of 200+ countries. Deeply committed to the cause of disadvantaged kids, Naina will use the 3M award to bring to life her social enterprise project, Our Superheroes, to address child illiteracy and labour issues in developing nations.

Naina parle couramment espagnol, anglais et hindi. Elle est sur le point de commencer ses études pour l’obtention d’une maîtrise en économie financière. Elle apporte des compétences en leadership grâce à ses activités de direction d’un projet Enactus visant l’habilitation des femmes en Amérique du Sud pour l’Université Saint Mary’s. Ce projet offre une formation en affaires sur mesure aux mères artisanes démunies qui leur permet d’améliorer la vie de leurs jeunes enfants. Grâce à son intérêt en journalisme, Naina a répondu à des questions sur le rôle des parents pour un magasine national indien et a complété un cours d’immersion prestigieux de 6 semaines avec la CBC Radio-Canada. Grâce à ses compétences en enseignement, elle a donné des cours particuliers en Inde à de nombreux enfants pauvres et handicapés et a donné plus de 60 cours magistraux sur divers sujets touchant les statistiques et l’économie à des étudiants canadiens inscrits en MBA et au premier cycle. Grâce à ses compétences analytiques et en rédaction, elle a publié huit articles universitaires, elle a même obtenu le prix du meilleur article de recherche rédigé par un étudiant lors d’un colloque organisé en Espagne portant sur les progrès en éducation pour son travail sur la fiabilité des examens. Elle continue à examiner la fiabilité des résultats des examens à choix multiples ainsi que la longueur des examens dans l’enseignement supérieur. Grâce à ses compétences en finances, elle fait des recherches sur les risques présentés par le crédit et les marchés boursiers dans plus de 200 pays. Elle est profondément engagée dans la cause des enfants désavantagés et elle utilisera son Prix 3M pour donner le jour à son projet d’entreprise sociale, Our Superheroes, pour répondre à l’analphabétisme et au travail des enfants dans les pays en voie de développement.



Erin Hayward
Environmental and Life Sciences | Sciences de l’environnement et de la vie
Trent University | Université Trent

Erin Hayward is Kanien’keha:ka, turtle clan, born and raised in Scarborough Ontario. Her family is traditionally from Six Nations of the Grand River Territory, Germany, Ireland, and Britain. She is a ceremonial helper, hand drummer, and youth mentor.

In addition to many roles that Erin currently holds, she is the youth director of the Nogojiwanong Friendship Centre (NFC), the Chair of the NFC youth council, the graduate student representative of the Trent University Native Association, a senior program facilitator for the Trent University Aboriginal Cultural Knowledge and Science Youth Program, and a member of the Peterborough youth constituency council.

Erin believes that by bridging the gap between the academic post-secondary community and the general community surrounding post-secondary institutions, a traditional indigenous framework of a healthy community can be achieved. She believes all youth need to be surrounded by the gifts of children, adults, and elders/seniors for healing addictions, substance abuse, and mental health issues on campuses across the country.

Erin is completing her M.Sc in Environmental and Life Sciences through Trent University. Through her community based research project in two Anishinaabek communities, she hopes to identify if ozonation pre-treatment will decrease adverse impacts on Freshwater mussel species living downstream of wastewater treatment facilities.

Erin Hayward est une Kanien’kehá:ka du clan de la tortue, elle est née et a été élevée à Scarborough, en Ontario. Sa famille est traditionnellement originaire de la réserve des Six Nations du Territoire de la Grande-Rivière, d’Allemagne, d’Irlande et de Grande Bretagne. Elle est assistante de cérémonie, elle joue du tambour à main et elle est mentor de jeunesse.

Outre les nombreux rôles qu’Erin assume à l’heure actuelle, elle est également directrice de la section jeunesse du Nogojiwanong Friendship Centre (NFC), présidente du conseil des jeunes du NFC, représentante des étudiants de cycles supérieurs au sein de l’Association des étudiants autochtones de l’Université Trent, animatrice de programme principale pour le Aboriginal Cultural Knowledge and Science Youth Program de l’Université Trent et membre du conseil de circonscription pour la jeunesse de Peterborough.

Erin est persuadée que si l’on peut combler l’écart entre la communauté universitaire post-secondaire et la communauté générale qui entoure les établissements d’enseignement supérieur, il sera possible d’établir un cadre autochtone traditionnel pour une communauté en santé. Elle pense que tous les jeunes doivent être entourés d’enfants, d’adultes et d’aînés pour guérir les addictions, la toxicomanie et les problèmes de santé mentale sur les campus, d’un bout à l’autre du pays.

Erin est en train de terminer sa maîtrise en environnement et vie à l’Université Trent. Grâce à son projet de recherche basé sur la communauté dans deux communautés du groupe des Anishinaabek, elle espère pouvoir identifier si le pré-traitement d’ozonation permettra de faire baisser les effets néfastes sur les espèces de moules d’eau douce qui vivent en aval des usines de traitement des eaux usées.



Bai Bintou Kaira
Chemical Engineering | Genie chimique
Dalhousie University | Université Dalhousie

Bai Bintou B Kaira was born in Gambia, however considers herself to be a global citizen. Bintou strongly believes the power of education, and therefore serves as an advocate to create educational opportunities for minority students interested in engineering, science and mathematics. Bintou’s passion for education and leadership serves as motivation to be involved in many initiatives at Dalhousie, including Imhotep’s Legacy Academy, a university-community partnership geared to increase representation of minority students in STEM. Bintou extensively volunteers in activities and organizations that yield growth and development, as illustrated through her work on the executive and as president of the Dalhousie African Student Association. In March 2017, Bintou was one of five recipients of the prestigious Dalhousie 2017 Governor’s award, which is given to the most influential student leaders in the university.

Bintou believes in togetherness, she lives by the fact that nothing is impossible when people come together as one. Bintou is always up to something on campus; either volunteering, mentoring, tutoring, fundraising or advertising events. Post-graduation, Bintou plans to pursue medicine or a medical related research.

Outside of academics, Bintou enjoys family time, traveling, cooking, reading and most of all listening to TED talks.

Bai Bintou Kaira est née en Gambie, toutefois elle se considère citoyenne du monde. Bintou croit fermement en la valeur de l’éducation, c’est pourquoi elle joue un rôle de défenseur pour créer des occasions d’éducation à l’intention des étudiants issus de minorités qui s’intéressent aux études en génie, en sciences et en mathématiques. La passion de Bintou pour l’éducation et le leadership lui sert de motivation pour s’impliquer dans de nombreuses initiatives à l’Université Dalhousie, y compris dans le programme Imhotep’s Legacy Academy, un partenariat entre l’université et la communauté qui vise à augmenter la représentation des étudiants issus de minorités dans les sciences, la technologie, le génie et les mathématiques. Bintou fait du bénévolat au sein de nombreuses activités et pour des organismes dont le travail mène à la croissance et au développement, tel qu’on peut le constater par son travail au sein du comité exécutif et en tant que présidente de l’Association des étudiants africains de Dalhousie. En mars 2017, Bintou a été une des cinq personnes à qui on a octroyé le prestigieux prix du Gouverneur de Dalhousie de 2017, décerné aux étudiants leaders les plus influents de l’université.

Bintou pense que la camaraderie est essentielle et elle vit en s’appuyant sur le fait que rien n’est impossible quand les gens se rassemblent pour ne faire qu’un. Bintou est continuellement en train de faire quelque chose, sur le campus : bénévolat, mentorat, cours particuliers, collecte de fonds, publicité. Quand elle aura obtenu son diplôme, Bintou a l’intention de poursuivre ses études en médecine ou en recherche médicale.

Outre ses intérêts à l’université, Bintou aime se retrouver en famille, voyager, faire la cuisine, lire et, par-dessus tout, écouter les conférences TED.



Aakriti Kapoor
Education | Éducation
University of Toronto | Université de Toronto

Aakriti is an aspiring educator and researcher committed to evidence-based research that solves twenty-first century problems. For the last four years, she has been working at the university’s Advanced Learning Technologies Lab to create mindJig, an educational software that teaches students how to think critically and understand competing perspectives. Aakriti’s work on mindJig and critical thinking has been recognized internationally and is receiving funding from the Social Sciences and Humanities Research Council of Canada (SSHRC). She believes critical thinking is key to teaching students how to evaluate the vast amounts of information they come across in today’s globalized, digital worlds. More importantly, critical thinking allows students to better understand existing social inequities and become leaders that enable marginalized voices to be better represented. Aakriti firmly believes leadership is a form of education in its own right. With this philosophy in mind, she helped develop a Departmental Students Association for students in her undergraduate program and the Emerging Voices Creative Writers Conference, the first free citywide conference for young adults that is now an annual event. Currently, Aakriti is pursuing graduate studies at the Ontario Institute for Studies in Education and is involved with a variety of other education technology projects.

Aakriti est une éducatrice et une chercheuse en herbe déterminée à s’engager dans la recherche basée sur l’évidence pour résoudre les problèmes du vingt-et-unième siècle. Au cours des quatre dernières années, elle a travaillé dans le laboratoire des technologies d’apprentissage de pointe de l’université où elle a créé mindJig, un logiciel éducatif qui enseigne aux étudiants comment penser de façon critique et comprendre les perspectives concurrentes. Le travail d’Aakriti concernant mindJig et la pensée critique a été reconnu au niveau international et lui a valu l’obtention d’une subvention de la part du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH). Elle est d’avis que la pensée critique est indispensable pour enseigner aux étudiants comment évaluer l’énorme quantité d’informations auxquelles ils sont exposés dans le monde numérisé et globalisé dans lequel nous vivons aujourd’hui. De plus, la pensée critique permet aux étudiants de mieux comprendre les inégalités sociales existantes et de devenir des leaders qui permettent aux voix marginalisées d’être mieux représentées. Aakriti a la conviction que le leadership est une forme d’éducation à part entière. Avec cette philosophie en tête, elle a aidé à mettre sur pied une association d’étudiants départementale à l’intention des étudiants inscrits dans son programme de premier cycle, ainsi que le colloque Emerging Voices Creative Writers Conference, le premier colloque municipal gratuit pour jeunes adultes qui est maintenant un événement annuel. À l’heure actuelle, Aakritis poursuit ses études de deuxième cycle à l’OISE (Ontario Institute for Studies in Education) où elle est active dans une variété d’autres projets en technologie de l’éducation.



Sarah Khan
Biochemistry | Biochimie
University of Victoria | Université de Victoria

Sarah grew up on the northwest coast of British Columbia, where she noticed a detached and dispassionate style of healthcare delivery negatively impacting her neighbours and family members. Since leaving her hometown to attend university, she has aspired to become a family physician to one day practice medicine in remote areas of Canada. In particular, she looks to provide quality and continuous long-term healthcare options to marginalized communities.

As an undergraduate at the University of Victoria, Sarah has initiated and supported several community initiatives. For example, she co-created a youth-kitchen program at the Quadra-Village Community Centre in Victoria, B.C., providing local high school students with foundational workplace and cooking skills allowing them to find employment in the food and tourism industry. More recently, Sarah developed her own volunteer position at Tall Tree Integrated Health Centre in Victoria, B.C., working with physical and occupational therapists to better understand personalized and preventative healthcare methods and how to treat others in a more holistic way. As her undergraduate career comes to a close, the volunteer position she has created will provide future students with the opportunity for hands-on shadowing experience in the healthcare field.

Sarah a grandi sur la côte nord-ouest de la Colombie-Britannique, où elle a remarqué qu’il existait un style détaché et dénué d’émotions concernant les services de soins de santé qui affectait négativement ses voisins et les membres de sa famille. Depuis qu’elle a quitté sa ville natale pour aller étudier à l’université, elle souhaite devenir médecin de famille afin de pouvoir un jour pratiquer la médecine dans des régions isolées du Canada. En particulier, elle aimerait offrir des options de soins de santé continus, de qualité et à long terme aux communautés marginalisées.

En tant qu’étudiante de premier cycle à l’Université de Victoria, Sarah a créé et apporté son soutien à plusieurs initiatives communautaires. Par exemple, elle a co-créé un programme de cuisine communautaire pour adolescents au centre communautaire Quadra-Village à Victoria, en Colombie-Britannique, qui offre aux élèves du niveau secondaire un lieu de travail fondamental où ils apprennent des compétences en cuisine qui leur permettront de trouver un emploi dans l’industrie de l’alimentation et du tourisme. Plus récemment, Sarah a mis sur pied son propre poste de bénévole au centre de soins de santé Tall Tree Integrated à Victoria, en Colombie-Britannique, où elle travaille avec des ergothérapeutes dans le but de mieux comprendre les méthodes de soins de santé personnalisés et préventifs et comment traiter autrui de manière plus holistique. Alors que sa carrière d’étudiante de premier cycle touche à sa fin, le poste de bénévole qu’elle a créé permettra à d’autres étudiants, à l’avenir, d’acquérir une expérience pratique de mentorat dans le domaine des soins de santé.



Anika Riopel
Theatre Arts and Environment, Sustainability & Society | Arts de la scène, et l’environnement, la durabilité & la société
Dalhousie University | Université Dalhousie

Anika Riopel is an energetic and enthusiastic jack-of-all-trades: environmental educator, cook, actor and a certified Scuba diving and cycling instructor! After failing out of theatre school when she was 18, Anika regrouped herself by pursuing an eclectic variety passions and experiences through work, volunteering and travel. During this journey, Anika discovered a deep passion for ocean stewardship through Scuba Diving. A life changing internship with Connect Ocean, an ocean-based NGO, set her on a path toward environmental education through place-based and experiential learning. In 2014, she returned to post-secondary education to pursue a double major with Honours in Environment, Society & Sustainability and Theatre Arts at Dalhousie University. Anika believes that creating experiences can lead to powerful change and help make meaningful connections across barriers. In 2015, she led the Wave of Waste Project, a massive art installation that brought public awareness to marine waste. Anika is currently working on Jump In a project that aims to build swimming infrastructure on the downtown waterfront to change the public’s perception of the water quality. She also loves a good cup of tea, to warm up from the sea!

Anika Riopel est une femme touche-à-tout énergique et enthousiaste : éducatrice en environnement, cuisinière, actrice et monitrice de plongée sous-marine et de cyclisme! Après avoir échoué ses cours à l’école de théâtre quand elle avait 18 ans, Anika s’est reprise en mains et a poursuivi toute une variété éclectique de passions et d’expériences en travaillant, en faisant du bénévolat et en voyageant. Tout au long de ce trajet, la plongée sous-marine a permis à Anika de découvrir qu’elle avait une passion profonde pour la gestion des océans. Un stage avec ConnectOcean, une ONG qui se concentre sur l’océan, a changé le cours de sa vie et l’a menée sur la voie de l’éducation environnementale par le biais de l’apprentissage sur le terrain basé sur l’expérience. En 2014, elle est revenue à l’enseignement post-secondaire pour poursuivre ses études à l’Université Dalhousie dans le but d’obtenir un diplôme avec double spécialisation en environnement, société et durabilité et arts de la scène. Anika est convaincue que le fait de créer des expériences peut mener à des changements puissants et favoriser la création de connexions significatives pour franchir les obstacles. En 2015, elle a dirigé le projet Wave of Waste, un immense montage artistique qui a sensibilisé le public aux déchets marins. À l’heure actuelle, Anika se concentre sur le projet Jump In qui vise à construire une infrastructure de natation sur le front de mer du centre ville dans le but de changer la perception du public concernant la qualité de l’eau. Elle adore également une bonne tasse de thé pour se réchauffer après la mer!



Caitlin Salvino
Human Rights and Transnational Law | Droits de la personne et le droit transnational
Carleton University | Université Carleton

Graduating from a B.A. Human Rights and Law, Caitlin’s passion for human rights has led her to pursue opportunities with the Canadian Parliament, civil society organizations and children with special needs. She has taken on campus leadership roles with six separate clubs, including founding the Human Rights Society and being elected President of the Oxfam at Carleton. As Carleton’s Fulbright Killam Fellow, Caitlin studied at American University in Washington D.C. while interning at the Canadian Embassy and CAIR Coalition.

A dedicated intersectional feminist, Caitlin coordinated and attended an Oxfam Canada Learning Event on gender-based violence in Benin in October 2016, and has since been asked to sit on Oxfam’s 2016-2019 Board of Directors Policy Committee. She has emerged as a campus leader in combatting sexual violence by mobilizing thousands of students to reform Carleton’s Sexual Violence Policy. This summer, she will be leading a team of >100 volunteers to create a national framework response to the sexual violence crisis on Canadian University and College campuses.

Caitlin’s future goals include attending law school and becoming a judge. Above all, she hopes to continue empowering marginalized groups to access their rights and to ensure that they can live a life with dignity./p>

Après avoir obtenu son baccalauréat en droits de la personne et en droit, Caitlin a poursuivi sa passion pour les droits humains en travaillant au Parlement du Canada, pour des organisations de la société civile et avec des enfants ayant des besoins spéciaux. Elle a assuré des fonctions de leadership sur le campus au sein de six clubs différents, y compris la création de la Human Rights Society, et elle a été élue présidente de Oxfam à Carleton. En tant que lauréate d’une bourse Fulbright Killam, Caitlin a étudié à la American University à Washington, D.C. tout en effectuant un stage à l’Ambassade du Canada et à la Coalition CAIR.

Caitlin est une féministe intersectionnelle dévouée. En octobre 2016, elle a coordonné et participé à une activité d’apprentissage d’Oxfam Canada au Bénin, consacrée à la violence sexospécifique et depuis, on l’a invitée à être membre du Comité des politiques du Conseil d’administration d’Oxfam pour la période 2016-2019. Elle s’est démarquée comme chef de file dans la lutte contre la violence sexuelle en mobilisant des milliers d’étudiants pour réformer la politique de Carleton sur la violence sexuelle. Cet été, elle dirigera une équipe de plus de 100 bénévoles pour mettre sur pied une réponse à la crise de violence sexuelle qui sévit dans les universités et les collèges canadiens, qui sera présentée sous forme de cadre national.

À l’avenir, Caitlin a l’intention de s’inscrire à l’École de droit et de devenir juge. Par dessus tout, elle espère continuer à donner aux groupes marginalisés le pouvoir d’agir, d’exercer leurs droits et de garantir qu’ils peuvent vivre leur vie dans la dignité.



Jory Smallenberg
Sociology | Sociologie
University of British Columbia | Université de la Colombie-Britannique

Jory is a passionate emerging scholar and community leader from the University of British Columbia. As a teen, Jory co-founded Canada’s first character education movement, which now involves more than 12,000 students in British Columbia. An engaging speaker, Jory has shared her vision of educational leadership and refugee relief at the Character Canada Conference, the Red Cross Humanitarians in Training Conference, and at several Canadian universities. Jory finished in the top 1% of her class as a first generation student, while simultaneously shaping the social climate of the campus and beyond. Her greatest joy is to challenge social norms by addressing diverse perspectives thoughtfully and effectively in search of the common good. A visionary and innovator, Jory is the co-founder and President of AMS Refugee Relief at UBC. This organization gathers peers, faculty, and community members to fundraise towards the private sponsorship of refugees, including a family of ten Syrians who have arrived in Vancouver. A Governor General’s Bronze medalist, Rhodes scholarship finalist in British Columbia, and two-time recipient of UBC’s prestigious Premier and Undergraduate and Wesbrook Scholarship, Jory’s desire to use her energy and talents to serve the community has directed her scholarly attention towards global governance and diplomacy.

Jory est une érudite en herbe pleine de passion et un chef de file communautaire de l’Université de la Colombie-Britannique. Quand elle était adolescente, Jory a co-fondé le premier mouvement d’éducation du caractère du Canada qui compte aujourd’hui plus de 12.000 étudiants en Colombie-Britannique. Jory est une oratrice stimulante qui a partagé sa vision sur le leadership éducationnel et le secours aux réfugiés lors du Colloque canadien sur le caractère, du Colloque de formation du personnel humanitaire de la Croix Rouge ainsi que dans plusieurs universités canadiennes. Quand Jory a terminé ses études, elle s’est classée parmi les meilleurs 1 % de sa classe en tant qu’étudiante de première génération, tout en façonnant simultanément le climat social du campus et au-delà. Sa plus grande joie est de mettre au défi les normes sociales en s’intéressant à diverses perspectives de façon approfondie et efficace à la recherche du bien commun. Jory est une visionnaire et une innovatrice qui a co-fondé et est présidente du AMS Refugee Relief à l’Université de la Colombie-Britannique. L’organisation rassemble des pairs, des professeurs et des membres de la communauté pour collecter des fonds afin de couvrir les coûts de parrainages privés de réfugiés, y compris le parrainage d’une famille de dix Syriens qui est arrivée à Vancouver. Lauréate de la Médaille de bronze du Gouverneur général, finaliste d’une bourse Rhodes en Colombie-Britannique et deux fois lauréate de la bourse prestigieuse Premier Undergraduate & Wesbrook de l’Université de la Colombie-Britannique, Jory souhaite mettre à profit son énergie et ses talents pour servir la communauté, ce qui lui a permis de diriger son attention d’érudite vers la gouvernance mondiale et la diplomatie.