2016 3M National Student Fellows

Press release

The Society for Teaching and Learning in Higher Education and 3M Canada are pleased to announce this year’s 3M National Teaching Fellows:

Communiqué de presse

La compagnie 3M Canada et la Société pour l’avancement de la pédagogie dans l’enseignement supérieur ont le plaisir de présenter les lauréats de 2016 du Prix national d’excellence 3M pour étudiants:

 

Lauren Chan, Medicine | Médecine
Queen’s University | Université Queen’s
Trillium Chang, Global Health and Molecular Genetics | Santé globale et génétique moléculaire
University of Toronto | Université de Toronto
Elyse Cottrell, Psychology & Diversity and Social Justice Studies | Psychologie et études sur la diversité et la justice sociale
University of Prince Edward Island | Université de l’Île-du-Prince-Édouard

Paul Kim, Biochemistry | Biochimie
University of Victoria | Université de Victoria
Nia King, Biomedical Sciences | Sciences biomédicales
University of Guelph | Université de Guelph

Timothy Lipp, General Management | Gestion générale
Mount Royal University | Mount Royal University
Kevin Ng, Microbiology and Immunology | Microbiologie et immunologie
University of British Columbia | Université de la Colombie-Britannique

Michael Peters, Medicine | Médecine
University of British Columbia | Université de la Colombie-Britannique
Zondra “Pricelys” Roy, Education | Education
University of Saskatchewan | Université de Saskatchewan
Dammee Sero, Human Rights & Human Diversity | Droits de la personne et diversité humaine
Wilfrid Laurier University | Université Wilfrid Laurier


Lauren Chan
Medicine | Médecine
Queen’s University | Université Queen’s

Lauren was one of the first ten students to be accepted to the Queen’s Accelerated Route to Medical School program in 2013. She is passionate about advocating for marginalized populations in her community and challenging inequity. Lauren has spent many years in her community working with children who have disabilities and in palliative care. She is the coordinator of the Student Advancement Research Program at the Hospital for Sick Children, a research internship program designed to inspire under-represented students to learn more about career opportunities within healthcare and research.

Driven by the inequity she witnessed while volunteering in rural China, she began to explore ways that health policy could improve people’s lives. Lauren was recently invited to the World Health Organization executive board meeting in Geneva, where she had the opportunity to advocate for the development of accessible research and development strategies. She hopes to incorporate research into her future medical career, and believes that this is one of the best ways to think creatively and make a meaningful contribution.

Lauren fait partie des dix premiers étudiants qui ont été acceptés dans le programme Accelerated Route to Medical School de Queen’s en 2013. La cause des populations marginalisées dans sa communauté et la lutte contre les inégalités la passionnent. Depuis de nombreuses années, Lauren s’occupe d’enfants handicapés ou en soins palliatifs. Elle est la coordonnatrice du Student Advancement Research Program à l’Hospital for Sick Children; il s’agit d’un programme de stages en recherche conçu pour inciter des étudiants sous-représentés à se familiariser avec les possibilités de carrière dans les domaines de la santé et de la recherche.

Touchée par les inégalités dont elle a été témoin dans des zones rurales de la Chine, elle a commencé à analyser comment des politiques sanitaires pourraient améliorer la vie des gens. Lauren a été invitée récemment à une réunion du bureau de direction de l’Organisation mondiale de la santé à Genève, où elle a pu prôner la mise sur pied de stratégies de recherche et de développement accessibles. Elle espère incorporer la recherche dans sa future carrière médicale et elle croit que c’est là l’une des meilleures façons de réfléchir de manière créative et d’apporter une contribution significative.

p>


Trillium Chang
Global Health and Molecular Genetics | Santé globale et génétique moléculaire
University of Toronto | Université de Toronto
02_Earl_145

As the Co-Director of the University of Toronto International Health Program, U of T’s largest student run charity, Trillium is firmly committed to the principles of social justice and human rights.

An aspiring clinician-scientist, Trillium holds a fervent interest in global health, with a focus on the social determinants of health and patient-centered care. As an American Association of Cancer Research undergraduate scholar, Trillium is especially interested in the intersection of cancer care with health policy. Trillium developed and conducted the first large-scale global study on parental coping to retinoblastoma, a pediatric cancer of the retina. Through the study, she hopes to identify resources and policies that can better assist parents to cope adaptively to their child’s diagnosis.

Trillium is also actively involved in undergraduate education at U of T. As the student advisor to the Public Health School’s board, she is committed to curate a curriculum that focuses on critical and creative thinking.

Through her leadership positions, Trillium is devoted to focusing her energy and heart to create a world where health is not merely an ideal, but an inalienable human right. Outside of the university, Trillium is an avid reader, traveller, and marathoner.

En tant que codirectrice de l’International Health Program de l’University of Toronto, la plus importante œuvre de bienfaisance gérée par les étudiants de cette université, Trillium défend fermement les principes de justice sociale et les droits de la personne.

Désirant devenir clinicienne-chercheuse, Trillium s’intéresse tout particulièrement à la santé globale, notamment aux déterminants sociaux de la santé et des soins axés sur le patient. Titulaire d’une bourse de recherche de premier cycle de l’American Association of Cancer Research, Trillium est tout spécialement interpellée par la question de la jonction entre les soins aux personnes atteintes de cancer et les politiques en matière de santé. Elle a développé et mis en œuvre la première étude à grande échelle sur l’adaptation psychologique des parents face à un rétinoblastome, un cancer de la rétine survenant chez des enfants en bas âge. Grâce à cette étude, elle espère identifier des ressources et des politiques pouvant mieux aider les parents à composer avec le diagnostic de leur enfant.

Trillium s’implique aussi beaucoup dans les études de premier cycle à l’University of Toronto. En tant que membre étudiant du conseil d’administration de la School of Public Health, elle milite en faveur d’un curriculum axé sur la pensée critique et créative.

Dans les postes de premier plan qu’elle occupe, Trillium s’emploie de toutes ses forces et de tout son cœur à créer un monde où la santé n’est pas simplement un idéal, mais un droit inaliénable de la personne. En dehors de l’université, Trillium est une avide lectrice, voyageuse et marathonienne.



Elyse Cottrell
Psychology & Diversity and Social Justice Studies | Psychologie et études sur la diversité et la justice sociale
University of Prince Edward Island | Université de l’Île-du-Prince-Édouard
03_McIntosh145

I am pursuing a double major in Psychology, and Diversity and Social Justice Studies at the University of Prince Edward Island. In university I found a way to express my passion for social justice; and building a close-knit community on campus that recognizes social justice issues is central to my leadership role at UPEI. Helping to create and run the Campus Life Program, which is devoted to creating an inclusive environment on campus allows me to work towards that goal. I believe it is important to reduce stigma, and I am currently a co-chair for the UPEI Rainbow Alliance, which promotes gender and sexuality inclusion and rights, and I am open about my own experience with multiple sclerosis. This past year I started the Community Kitchen, seeking to reduce food insecurity on campus. I want to help others enjoy their university experience, and create a better society. Currently I am working on my Honours research project looking at opinions on reproductive rights across Canada, and I plan on pursuing a PhD in Social Psychology where I will continue my work examining the effects that stereotypes, discrimination, and prejudice have on society.

Je suis inscrite au baccalauréat avec deux majeures, l’une en psychologie et l’autre, en études sur la diversité et la justice sociale, à l’University of Prince Edward Island. À l’université, j’ai trouvé une façon d’exprimer ma passion pour la justice sociale; la création sur le campus d’une communauté étroitement unie et centrée sur les questions de justice sociale occupe une place de premier plan dans mon leadership à l’UPEICampus Life Program, axé sur la création d’un environnement inclusif sur le campus, m’a permis de travailler à l’atteinte de ce but. Je crois qu’il est important de réduire la stigmatisation; c’est dans cet esprit que je codirige en ce moment l’UPEI Rainbow Alliance, qui milite en faveur des droits et de l’inclusion des personnes, peu importe leur genre et leur orientation sexuelle, et que je parle ouvertement de mon vécu en tant que personne atteinte de sclérose en plaques. Cette dernière année, j’ai mis sur pied une cuisine communautaire afin de réduire l’insécurité alimentaire sur le campus. Je veux aider les autres à profiter de leur expérience à l’université et créer une société meilleure. Je travaille actuellement sur mon projet de recherche dans le cadre de mon programme d’études spécialisées; il porte sur les opinions au sujet des droits liés à la procréation dans l’ensemble du pays. J’ai l’intention de poursuivre mes études en vue d’obtenir un doctorat en psychologie sociale dans le cadre duquel je continuerai à étudier les effets des stéréotypes, de la discrimination et des préjugés sur la société.



Paul Kim
Biochemistry | Biochimie
University of Victoria | Université de Victoria.
04_Paviglianiti_145

Paul believes in utilizing passion and education to drive change. As a biochemistry major at the University of Victoria, he is passionate about science and medicine. He has worked at the Centre for Microbial Diseases and Immunity Research and BC Cancer Agency Deeley Research Centre to characterize novel therapeutics for multidrug-resistant infections and identify prognostic metabolic markers in cancer.

As a young boy, Paul overheard a conversation about barriers to education in third world countries which sparked his passion for philanthropy. In his youth, he instigated a program to send textbooks to disadvantaged schools in Zimbabwe. By working with Students Offering Support, he has been able to help students on campus while supporting educational infrastructure development in impoverished Latin American communities.

Paul is a leader who seeks solutions to problems in today’s world. When he noticed inefficiencies in the functioning of charities across Canada, he worked with colleagues to devise a new model of giving: one that leverages the power of regular individuals who want to make extraordinary change by bringing the power of market investing into the charitable sphere. This has culminated in a non-profit organization named GivGro which aims to redefine sustainable giving.

Paul croit que la passion et l’éducation favorisent le changement. Inscrit dans un programme avec une majeure en biochimie à l’University of Victoria, il adore la science et la médecine. Il a travaillé au Centre for Microbial Diseases and Immunity Research et au Deeley Research Centre de la BC Cancer Agency en vue de caractériser des traitements novateurs pour les infections multirésistantes et d’identifier des marqueurs métaboliques pronostiques du cancer.

Quand il était petit, Paul avait entendu par hasard une conversation sur les obstacles à l’éducation dans les pays du tiers monde; ce fut le point de départ de sa passion pour la philanthropie. Encore jeune, il a mis sur pied un programme pour envoyer des manuels scolaires à des écoles défavorisées du Zimbabwe. Son implication dans Students Offering Support lui a permis d’aider des étudiants sur le campus tout en soutenant le développement d’infrastructures scolaires dans des communautés latino-américaines démunies.

Paul est un leader qui cherche des solutions aux problèmes du monde d’aujourd’hui. S’apercevant du manque d’efficience dans le fonctionnement d’organismes de bienfaisance un peu partout au Canada, il a travaillé avec des collègues à l’élaboration d’un nouveau modèle de don, qui maximise le pouvoir de personnes ordinaires qui veulent faire des changements extraordinaires en mettant à profit le pouvoir des placements dans la sphère caritative. C’est ce qui a donné lieu à la création d’une organisation à but non lucratif du nom de GivGro, qui vise à redéfinir les dons durables.



Nia King
Biomedical Sciences | Sciences biomédicales
University of Guelph | Université de Guelph
05_Thompson_145

Nia believes that leadership is a compilation of attributes that allows one to identify every individual’s potential and that fuels a desire to facilitate opportunities that allow others to pursue their passions. Nia is passionate about working with individuals with exceptionalities to break the barriers preventing their integration into society; she therefore dedicates much of her time to volunteering with Big Brothers Big Sisters and various rehabilitation programs. While conducting research in Kenya, Nia’s relentless desire to facilitate growth opportunities fueled her to collaborate with local schoolgirls to establish a reusable menstrual napkin program that would help mitigate absenteeism and dropouts among this population.

Athletics have also always dominated Nia’s schedule. She has represented Canada on the international rowing stage, Ontario at the Canada Winter Games, and was recently selected as one of five youth who will run six consecutive marathons across Death Valley National Park.

All in all, whether volunteering, coaching, competing, working as a tutor, or serving as the Primary Organizer of TEDxGuelphU, Nia strives to inspire those around her to catalyze change and collaborate to work towards a better tomorrow.

Nia croit que le leadership est un ensemble d’attributs qui permet à quelqu’un d’identifier le potentiel de chaque personne et qui alimente son désir de cerner les occasions susceptibles de permettre à d’autres de poursuivre leurs passions. La passion de Nia, c’est de travailler avec des personnes ayant des besoins particuliers afin de briser les barrières qui empêchent leur intégration dans la société; c’est ainsi qu’elle fait beaucoup de bénévolat dans les Big Brothers Big Sisters et dans divers programmes de réadaptation. C’est pendant une recherche qu’elle a menée au Kenya que son désir intense d’aider les autres l’a amenée à travailler avec des élèves locales afin de mettre sur pied un programme de serviettes sanitaires réutilisables qui aiderait à réduire l’absentéisme et le décrochage scolaire au sein de ce groupe.

L’athlétisme a toujours occupé la part du lion dans l’horaire de Nia. Elle a représenté le Canada sur la scène internationale dans des compétitions d’aviron et l’Ontario aux Jeux d’hiver du Canada; elle a été récemment sélectionnée comme l’un des cinq jeunes qui courront six marathons consécutifs dans le Death Valley National Park.

En somme, qu’elle soit en train de faire du bénévolat, de servir de coach, de participer à une compétition, de travailler comme tutrice ou d’être la principale organisatrice de TEDxGuelphU, Nia s’efforce d’inspirer les personnes autour d’elle afin qu’elles soient des catalyseurs de changement et qu’elles apportent leur contribution en vue de façonner un avenir meilleur.



Timothy Lipp
General Management | Gestion générale
Mount Royal University | Mount Royal University
06_Shah_145

Graduating at the top of your high school is a piece of cake—especially when you’re homeschooled. Eventually he got tired of sharing a room with three younger brothers. So he fled to Nepal and did sociolinguistic research. For two years Timothy worked to inform the language development of a minority ethnic community with over 300,000 speakers. He experienced first-hand how communities struggle with indoor air pollution, deforestation, and economic marginalization. This led him to study business at Mount Royal University and develop business skills applicable to community development work.

On a whim he and some other classmates competed in Calgary’s Change Tank, and won first place with the idea of establishing businesses in developing countries that build high-efficiency stoves. “Project Stoke” works to reduce the 4.3 million deaths that happen each year because of cooking smoke inhalation. Timothy’s driving passion has become finding how innovation can interface with marginalized communities around the world. He is conducting research, gaining practical experience with Project Stoke, learning from members of Indigenous communities throughout southern Alberta, and taking too many awesome university courses.

Timothy, qui a fait toutes ses études à la maison, a réussi haut la main à être bon premier de sa promotion au secondaire! À un moment donné, il en a eu assez de partager sa chambre avec ses trois frères plus jeunes; alors il s’en est allé au Népal et y a fait une recherche sociolinguistique. Pendant deux ans, Timothy a cherché à mieux comprendre le développement du langage dans une communauté ethnique minoritaire regroupant plus de 300 000 locuteurs. Il a pu constater comment des communautés sont affectées par la pollution de l’air intérieur, la déforestation et la marginalisation économique. C’est ce qui l’a incité à faire des études en gestion à la Mount Royal University et à acquérir des compétences en affaires qui sont applicables au développement communautaire.

Sur un coup de tête, lui et d’autres camarades de classe ont décidé de participer à la compétition The Change Tank de Calgary et ils ont remporté la première place avec leur idée de créer dans des pays en développement des entreprises qui fabriqueraient des poêles à haut rendement. « Project Stoke » vise à réduire les 4,3 millions de décès qui sont dus chaque année à l’inhalation de la fumée provenant d’un feu de cuisson. Ce qui passionne Timothy, c’est l’interface possible entre l’innovation et les communautés marginalisées dans le monde. Il mène des recherches, acquiert de l’expérience pratique avec Project Stoke, continue à apprendre auprès des communautés autochtones un peu partout dans le sud de l’Alberta et suit des tonnes de cours géniaux à l’université.



Kevin Ng
Microbiology and Immunology | Microbiologie et immunologie
University of British Columbia | Université de la Colombie-Britannique
07_Navismith2_145

Kevin Ng is a 4th year Honours Microbiology and Immunology student at the University of British Columbia. Having started as a clinical researcher at age 15, he is passionate about exposing and engaging undergraduate students interested in research. He most recently implemented a travel grant to allow five of UBC’s top undergraduate researchers to attend the National Collegiate Research Conference at Harvard, as well as helping run a research mentorship program that currently involves 250 undergraduates across 9 faculties. During this time, Kevin has also been involved in the creation and maintenance of two national and international networks focused on tangible ways to support undergraduate researchers across the continent. He is also co-chairing the Global Health Conference at UBC, aiming to stimulate cross-disciplinary discussions to generate new perspectives on global health.

Beyond his research-related pursuits, Kevin enjoys traveling, and recently completed an exchange semester at University College London, studying molecular virology and researching the political and economical sociology of HIV/AIDS. He will be returning to UCL this summer to study the role of cyclophilins in HIV infection and entry. In his spare time, Kevin plays the violin and viola and recently served as concertmaster of the National Youth Orchestra of Canada.

Kevin Ng est inscrit en 4e année d’un programme spécialisé en microbiologie et immunologie à l’University of British Columbia. Clinicien-chercheur depuis l’âge de 15 ans, il a à cœur de mobiliser les étudiants de premier cycle qui s’intéressent à la recherche. Il a mis sur pied tout récemment une bourse de voyage en vue de permettre à cinq des meilleurs chercheurs au premier cycle à l’UBC d’assister à un congrès à Harvard, la National Collegiate Research Conference; il participe aussi à la gestion d’un programme de mentorat en recherche dont bénéficient actuellement 250 étudiants de premier cycle répartis dans neuf facultés. Parallèlement, Kevin s’est impliqué dans la création et le maintien de deux réseaux, l’un national et l’autre international, axés sur le soutien tangible des chercheurs étudiants de premier cycle partout au pays. Il est aussi le codirecteur de la Global Health Conference à l’UBC, un événement qui vise à favoriser des discussions interdisciplinaires en vue de susciter de nouvelles perspectives sur la santé globale.

Outre ses recherches, Kevin aime beaucoup voyager; il a terminé récemment, dans le cadre d’un programme d’échange, un semestre à University College London où il a suivi des cours en virologie moléculaire et effectué une recherche sur la sociologie politique et économique du VIH/sida. Il retournera à UCL cet été afin d’étudier le rôle des cyclophilines dans l’infection à VIH et ses points d’entrée. Dans ses temps libres, Kevin joue du violon et de l’alto et a récemment été premier violon de l’Orchestre national des jeunes du Canada.



Michael Peters
Medicine | Médecine
University of British Columbia | Université de la Colombie-Britannique
08_Spence_145

Michael’s story as a humanitarian begins with his grandmother becoming wheelchair-bound after an immobilizing stroke; she eventually passed away from a blood clot that resulted from her immobilization. Moved by this experience, Michael developed a wheelchair adaptation to potentially help prevent deep vein thrombosis in immobilized patients. Through his inspired work with disabled individuals, he brought his invention to the worldwide community by competition in national and international science innovation events. His international experiences gave him a newfound appreciation for the privileges we have in Canada, and he spent two summers in rural Ecuador building houses with an international organization. Without losing his community roots, Michael also focuses on community building and values-based support groups for children and junior youth. This Junior Youth Empowerment Program is an institution dedicated to developing powers of expression, capacities for moral reasoning, and an ethic of service to others by combing studying, mentorship, and social action. In addition, Michael’s mother passed away from cancer when he was 15, and this life-changing event instilled in him a desire to help others. He began cycling to raise money for cancer research, culminating in a trans-North America cycling journey. Michael is currently studying medicine at UBC.

C’est en voyant sa grand-mère clouée dans un fauteuil roulant à la suite d’un accident vasculaire cérébral et mourir plus tard d’un caillot sanguin dû à son immobilisation que Michel a découvert sa vocation d’humanitaire. Ébranlé par cette expérience, Michael a développé un dispositif d’adaptation pour fauteuil roulant devant potentiellement prévenir une phlébite profonde chez les patients immobilisés. Ce travail inspiré auprès de personnes handicapées l’a amené à faire connaître son invention dans des compétitions nationales et internationales. Les expériences internationales de Michael lui ont fait apprécier plus que jamais les privilèges dont nous jouissons ici au Canada. Il a passé deux étés en Équateur à construire des bâtiments dans des zones rurales dans le cadre d’une organisation internationale. Michael est aussi très impliqué auprès des enfants et des jeunes d’ici et ce, dans des groupes de soutien centrés sur le développement de la conscience communautaire et la transmission de valeurs. Mentionnons le Junior Youth Empowerment Program, une institution axée sur le développement du pouvoir d’expression, du raisonnement moral et d’une éthique du service et combinant étude, mentorat et action sociale. Ajoutons que la mère de Michael a été emportée par le cancer lorsqu’il avait 15 ans – un événement qui a changé sa vie et lui a donné le désir de venir en aide à autrui. C’est ainsi qu’il s’est mis à recueillir des fonds – notamment en traversant toute l’Amérique du Nord à vélo – pour la recherche sur le cancer. Michael est actuellement étudiant en médecine à l’UBC.



Zondra “Pricelys” Roy
Education | Éducation
University of Saskatchewan | Université de Saskatchewan
09_Young_145

Zoey “Pricelys” Roy is a Cree-Dene Metis spoken word poet, emcee, community activist, educator and student in SUNTEP at the University of Saskatchewan. At 15, Zoey knew that in order to rebel against the “at risk” association she carried, she needed to find success. She started volunteering for her school and community so she can heal, to gain access to networks and meld her role in them. She wrote poetry to make sense of her life.

She learned that other Indigenous students were deflecting from school and occupying foster care homes and beds in the judicial system more than other Canadians. She knew it was not a coincidence so she began seeking answers. She found that education that is responsive to holistic needs of youth is necessary for building a generation of Indigenous youth who are keen on learning and participating in society. This is when she pursued her education degree.

Zoey has discovered that identity is the biggest challenge youth face and she has become passionate about facilitating ways for people to express their most authentic self with hopes of truly celebrating community.

Zoey « Pricelys » Roy est une poète métisse crie-déné spécialiste de créations parlées, une animatrice, une activiste communautaire, une éducatrice et une étudiante dans le programme SUNTEP à l’University of Saskatchewan. À 15 ans, Zoey savait que pour contrer l’étiquette « à risque » qui lui était accolée, elle devrait trouver le succès. Elle a commencé par faire du bénévolat dans son école et sa communauté afin de guérir, de se donner un accès à des réseaux et d’y trouver un rôle bien à elle à jouer. Elle a écrit de la poésie pour donner un sens à sa vie.

Zoey a appris que d’autres étudiants autochtones abandonnaient l’école, étaient envoyés dans des foyers d’accueil et occupaient des lits dans des établissements de détention en plus grand nombre que tous les autres Canadiens. Elle savait que ce n’était pas par hasard et elle a commencé à chercher des réponses. Elle a découvert qu’une éducation qui tient compte des besoins holistiques de la jeunesse était nécessaire pour bâtir une génération de jeunes autochtones qui veulent apprendre et jouer un rôle dans la société. Et c’est à ce moment-là qu’elle a décidé de s’inscrire dans un programme de formation à l’enseignement.

Zoey a découvert que l’identité est le plus grand défi auquel fait face la jeunesse et c’est avec passion qu’elle cherche à permettre aux gens d’exprimer leur moi authentique dans l’espoir qu’il en résulte une communauté à célébrer.



Dammee Sero
Human Rights & Human Diversity | Droits de la personne et diversité humaine
Wilfrid Laurier University | Université Wilfrid Laurier
10_Zowmi_145

Dammee Sero came to Brantford, Ontario in 2012 through the World University Service of Canada, Student Refugee Program (WUSC/SRP) to study and resettle in Canada. Dammee is a passionate poet, Oromo activist, and a transformational leader. She aspires to build a foundation that will empower refugee women, girls and other disadvantaged groups to get an education.

Before coming to Canada, Dammee spent a decade in the Kakuma refugee camp in northwestern Kenya with her family. Last year, her family was resettled in England by the UN High Commission for Refugees. For Dammee, education is the key to empowerment and change. While in Kakuma, she taught girl child education for a year and mobilized parents to send their girls to school. Wilfrid Laurier University has welcomed Dammee and opened up a world of opportunities. In summer 2015 Dammee participated in a human rights field course in Mexico, where she worked with Central American migrants transiting through the country on freight trains. This summer she will complete a 90-day internship at a human rights organization in Ghana. Dammee is very active in the campus branches of WUSC and the human rights student association. She hopes to enter law school after completing her BA.

Dammee Sero est arrivée à Brantford, en Ontario, en 2012 dans le cadre du Programme d’étudiants réfugiés d’Entraide universitaire mondiale du Canada (PÉR/EUMC) afin d’étudier et de s’installer au Canada. Dammee est une poète passionnée, une activiste oromo et une leader transformationnelle. Son rêve est de créer une fondation qui rendra autonomes, par l’éducation, des femmes et des jeunes filles réfugiées ainsi que d’autres groupes défavorisés.

Avant son arrivée au Canada, Dammee a passé dix ans dans le camp de réfugiés de Kakuma dans le nord-ouest du Kenya avec sa famille. L’année dernière, sa famille a pu s’installer en Angleterre grâce au Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés. Pour Dammee, l’éducation est la clé de l’autonomisation et du changement. À Kakuma, elle a enseigné à des jeunes filles pendant un an et mobilisé les parents afin qu’ils envoient leurs fillettes à l’école. La Wilfrid Laurier University l’a accueillie et lui a offert un monde de possibilités. À l’été 2015, Dammee a participé au Mexique à un cours sur les droits de la personne; elle y a travaillé avec des migrants de l’Amérique centrale transitant par ce pays sur des trains de marchandises. Cet été, elle fera un stage de 90 jours dans une organisation de défense des droits de la personne au Ghana. Dammee est très active dans les divers campus de la WUSC et dans l’association étudiante des droits de la personne. Elle espère entrer dans une faculté de droit après avoir terminé son baccalauréat.