Students speak – Paroles d’étudiants

Sudents Speak: Lives Transformed by Teachers –
Paroles d’étudiants: Des vies transformées par des enseignants

The President Has An Idea

Un trait de génie follement original

At the Canadian Embassy in Washington, D.C., the President of 3M Canada, John Myser, asked several of the special guests how they came to be. Remarkably, several responses included university teachers who had made differences in their lives.

Back at 3M Canada’s head office in London, Ontario, John Myser knew he was on to something. His vision was nothing less than to create the “Stanley Cup of University Teaching” to recognize exceptional teachers for making a difference.

John asked Roy Duxsburry, his assistant, to contact teachers and solicit proposals from the university community. Roy approached Doug Wright, President at the University of Waterloo, who asked Chris Knapper to organize an event for Engineers. Chris, Director of his university’s centre for teaching and learning, passed the idea on to instructional developers. They became the core of The Society for Teaching & Learning in Higher Education, which at this time was in its embryonic stages of connecting interested teachers in Ontario.

It did not take long for Alan Blizzard, Mei-Fei Elrick, and Dale Roy to generate proposals for 3M. These proposals included bringing together outstanding but isolated teachers at a retreat, under the guidance of a facilitator. It also included another radical concept: equal recognition for teaching excellence and for leadership in teaching.

À l’ambassade du Canada à Washington, D.C., le Président de 3M Canada, John Myser, demanda à plusieurs des invités spéciaux comment ils en étaient arrivés là. Étonnamment, plusieurs mentionnèrent des professeurs d’université qui avaient fait toute la différence dans leurs vies.

De retour au siège social de 3M Canada à London, Ontario, John Myser savait qu’il était sur une bonne piste. Il n’entrevoyait rien de moins que de créer une «Coupe Stanley de l’enseignement universitaire» pour reconnaître cette capacité d’enseignants exceptionnels à «faire toute la différence».

John demanda à Roy Duxsburry, son assistant, de contacter des enseignants, et de solliciter des propositions de la part de la communauté universitaire. Roy approcha Doug Wright, Président de l’Université de Waterloo, qui demanda à Chris Knapper d’organiser un événement pour les ingénieurs. Chris, qui était le directeur du centre pour l’enseignement et l’apprentissage à son université, refila l’idée à son équipe de formateurs en pédagogie de l’enseignement supérieur. Ils devinrent le noyau de la Société pour l’Avancement de la Pédagogie dans l’Enseignement Supérieur, qui en était, à l’époque, à l’étape embryonnaire d’entrer en contact avec les enseignants intéressés en Ontario.

Alan Blizzard, Mei-Fei Elrick and Dale Roy générèrent rapidement des propositions pour 3M. Ces propositions comprenaient l’idée de mettre en présence, lors d’une rencontre prévue à cette fin, animée par un facilitateur, des professeurs exceptionnels mais isolés. Elles comprenaient également un autre concept radical : une reconnaissance égale de l’excellence en enseignement et du leadership en enseignement.

Men in Dark Suites are impressed

Les « Hommes-en-complets-gris-foncé » sont impressionnés

The Society didn’t expect approval of their proposal, but 3M adopted the idea of lifetime fellowships after several 3M representatives in suits showed up at the 5th annual STLHE Conference in Ottawa. They saw faculty in shorts and t-shirts, gathered informally, playing games and encouraging active learning with utter abandon. Chris Knapper, the President of STLHE at the time, recalls: “my heart sank…. I thought this was definitely the end of that idea”.

John Myser, however, saw a progressive group of teachers brushing cob- webs from the Ivory Tower.

Chris ran the Fellowship program from Waterloo in 1986, and handed it off to Dale Roy, who nurtured it at Macmaster for the next 14 years. Myser and his entourage visited Montebello and saw the Fellows as he had imagined them. They really were the Stanley Cup Champions.

The overall quality of the program is a tribute to Dale’s contributions, from selection to celebration. His skill at coordinating a growing community of exceptional teachers from all disciplines were not only appreciated by STLHE, but also by two exceptional stewards of the Program within 3M Canada.

Mike Calhoun was one of these champions. In a large corporation like 3M, Mike had seen many other sponsorships come and go. He ensured support year after year and was present when we were. With a twinkle in his eye, Mike was the face of 3M that welcomed and connected us.

La Société ne s’attendait pas à voir sa proposition approuvée. 3M adopta l’idée d’une reconnaissance à vie de type compagnonnage (fellowship) après que plusieurs de ses représentants-en-complets se fussent présentés à la 5ième conférence annuelle de la SAPES, à Ottawa. Ils y virent des universitaires en shorts et en T-shirts, rassemblés en groupes informels, occupés à des jeux et à encourager l’apprentissage par implication active avec le plus grand abandon. Chris Knapper, le Président de la SAPES à l’époque, se souvient : « mon coeur sombra… Je pensai que c’en était définitivement fait de cette idée ».

John Myser, cependant, vit un groupe d’enseignants progressistes affairés à balayer les toiles d’araignée de la Tour d’Ivoire.

Chris dirigea le programme du Prix 3M à partir de l’Université de Waterloo en 1986, et en remit la direction à Dale Roy, qui en assura le développement à partir de l’Université Macmaster au cours des quatorze années suivantes. Myser et son entourage visitèrent Montebello, et virent les récipiendaires du Prix tels qu’il les avait imaginés. Ils étaient bien les Champions de la Coupe Stanley.

La qualité globale du programme est un hommage aux contributions de Dale, de la sélection à la célébration. Son habileté à coordonner une communauté grandissante d’enseignants exceptionnels issus de tous les horizons disciplinaires ne fut pas seulement remarquée par la SAPES, mais elle le fut également par deux responsables exceptionnels du Programme chez 3M Canada.

Mike Calhoun fut l’un de ces champions. Dans une grande corporation comme 3M, Mike avait vu plusieurs autres aventures de sponsoring naître et mourir. Son support demeura constant, année après année, et il était présent quand nous l’étions. Une étincelle dans les yeux, Mike était le visage de 3M, qui nous accueillait et nous regroupait.

A Think Tank Gives Birth

Un « laboratoire d’idées » accouche

As I began to coordinate the Program some ten years ago, the Fellow- ship had grown to 150 members. There was a need within to organize and share collectively, just as we had done as a cohort each year at Montebello.

In 2003, despite SARS, there was no stopping the Fellows from gathering at a Think Tank, which resulted in dozens of regional and national teaching and learning initiatives. To harness this energy, The Council of 3M Teaching Fellows was formed. Alex Fancy was elected Chair of the new Executive.

At this time 3M introduced us to Sue Romyn. Sue and Alex became the face of what many have described as the ultimate public-private partnership. In one grass roots initiative, the Fellows contributed to a published collection of stories on Making a Difference / Toute la Difference.

The narratives comprising Silences soon followed, but only because Ken Clarke from 3M Canada encouraged and supported the publication long before it had taken the shape that it did.

The Council is now in its 7th year. Chaired by Ron Smith, all of us in the Executive marvel at the respect and trust that 3M Canada continues to place in us. The entire fellowship is indebted to 3M for its ongoing generosity and leadership.

There are many people to thank and recognize at 3M. Another very special individual, Greg Snow has been with the Fellowship Program since its inception and personifies the history that speaks to what has defined us. Greg is also the Master of Ceremonies for the Banquet that is hosted by 3M at Montebello. This is where the Program comes full circle.

Au moment où j’ai accédé à la coordination du Programme, la communauté des récipiendaires du Prix avait atteint le nombre de quelque 150 membres. Il y avait un besoin d’organiser au niveau de cette collectivité une dynamique globale de partage du type de celle qui se déployait localement pour chaque cohorte chaque année à Montebello.

En 2003, en dépit du SRAS, rien n’arrête la communauté des récipiendaires de se rencontrer pour un « laboratoire d’idées » qui ouvre sur des douzaines d’initiatives régionales et nationales en matière d’enseignement et d’apprentissage. Pour canaliser cette énergie, le Conseil du Prix d’enseignement 3M fut créé. Alex Fancy fut élu président du nouveau comité exécutif.

À ce moment, Sue Romyn nous fut présentée par 3M. Sue et Alex devinrent le visage de ce que plusieurs ont décrit comme l’ultime partenariat public-privé. Dans une initiative visant à mobiliser les membres de la communauté des récipiendaires, un ouvrage collectif regroupant leurs récits sur le thème de Making a Difference / Toute la Difference fut publié.

Les récits qui devinrent Silences ne tardèrent pas à suivre, mais seulement parce que Ken Clarke, de 3M Canada, avait encouragé et supporté le projet de publication bien avant qu’il eut pris sa forme définitive.

Le Conseil vit présentement sa septième année d’existence. Présidé par Ron Smith, nous tous du Comité exécutif nous émerveillons du respect et de la confiance que 3M Canada continue de nous témoigner. Notre communauté tout entière est redevable à 3M de sa générosité et de son leadership ininterrompus.

Il y a de nombreuses personnes à reconnaître et à remercier chez 3M. Un autre personnage très spécial, Greg Snow, a été associé au Programme du Prix 3M à partir du tout début, et personnifie la genèse de ce que nous sommes. Greg est aussi le Maître de Cérémonie pour le Banquet offert par 3M à Montebello. C’est là que le Programme boucle la boucle.

Memories of Montabello

Souvenirs de Montabello

Montebello brings together ten inspired teachers. They mingle, chat, share and dream together over exceptional meals and fine wine. The big deal is that these men and women are crazy about teaching. Nothing can stop them talking about teaching, until all hours.

Their passion for student learning will extract the air from a room, replacing it with pure oxygen. Ideas rise to the surface, outlines take shape, and action plans emerge. Then another amazing thing happens; Montebello catapults annual cohorts of ten teachers into the energy centre of a genuine fellowship, now 250-strong.

2009 Fellow Hamzeh Roumani expressed it best last November at Montebello: “Like a flock of birds, now turning gracefully in concert, we shape and influence those around us. The teacher’s impact multiplies immeasurably and infinitely.”

Work gets done because it matters. Lives are changed. Universities are affected. As you will learn from this book, students are transformed.

The 3M National Teaching Fellowship was a wildly original idea. It was conceived as the Stanley Cup of teaching; Maclean’s’ Magazine has referred to the program as Teaching’s Nobel. To us, on the occasion of our silver jubilee, all of this makes perfect sense.

Montebello met en présence dix enseignants inspirés. Ils se mêlent les uns aux autres, causent, échangent et rêvent ensemble, partageant petits plats exquis et vins capiteux. Le coeur de l’affaire c’est que ces hommes et ces femmes sont fous de l’enseignement. Rien ne peut les arrêter de parler d’enseignement, jusqu’aux petites heures.

Leur passion pour l’apprentissage étudiant vide une salle de son air ambiant, lui substituant de l’oxygène pur. Des idées émergent, des synthèses s’opèrent, des plans d’action se déploient. Puis une autre chose fabuleuse se produit; Montebello catapulte ses cohortes annuelles de dix enseignants dans le coeur névralgique d’une authentique communauté, maintenant forte de 250 compagnons.

Hamzeh Roumani, récipiendaire du Prix 3M en 2009, l’a exprimé de la plus belle façon, en novembre dernier à Montebello : « Comme une volée d’oiseaux, qui, avec grâce et à l’unisson, change brusquement de cap, nous façonnons et influençons notre entourage. Incommensurable, l’impact de l’enseignant se répercute à l’infini.

Le travail se fait parce qu’il compte. Des parcours de vie sont modifiés. Les universités sont affectées. Comme ce livre vous l’apprendra, des étudiants et des étudiantes sont transformés.

Le Prix 3M d’excellence en enseignement fut une idée follement originale, l’idée d’une Coupe Stanley de l’enseignement; le magazine Maclean l’a qualifié de Nobel de l’enseignement. À nos yeux, à l’occasion de notre jubilé d’argent, tout cela s’impose comme parfaitement conséquent.

With gratitude,

~ Arshad Ahmad
1992 3M National Teaching Fellow and Program Coordinator

Avec gratitude,

~ Arshad Ahmad
Récipiendaire du Prix national 3M d’excellence en enseignement 1992